Afrique: Il faut lever les contraintes qui entravent la mise en œuvre des Odd

Sous l'égide de la Fao, se tient à Dakar du 12 au 14 novembre, un atelier régional pour l'Afrique sur la nouvelle approche pour l'intégration de l'alimentation et de l'agriculture durables dans le cadre de la mise en œuvre des Objectifs de développement durable.

Président la cérémonie d'ouverture, le directeur de cabinet du ministre de l'Economie, du Plan et de la Coopération juge nécessaire de lever les contraintes qui entravent la mise en œuvre des Odd.

Selon Alioune Ndiaye, le développement durable de l'agriculture dans son ensemble et la gestion rationnelle des ressources naturelles jouent un rôle pivot dans la réalisation de nombreux Odd.

Il estime que cet atelier vient donc à point nommé pour permettre aux décideurs politiques et aux experts de notre sous-région de partager les expériences et de discuter des progrès et des difficultés associées à l'intégration des Odd dans les plans nationaux d'investissement, de prendre des mesures appropriées pour promouvoir une large prise de conscience sur l'intégration des Odd pertinents à l'alimentation, à l'agriculture et aux ressources naturelles dans les plans nationaux d'investissement conformément à la disposition de la Déclaration de Malabo, et d'identifier les options pour intégrer l'alimentation, l'agriculture et la gestion des ressources naturelles au niveau national, afin d'atteindre les objectifs de développement durable dans le contexte de la mise en œuvre de l'Agenda 2030.

M. Ndiaye souligne que cet atelier devra permettre développer une compréhension sur la manière dont les plans nationaux d'investissement agricole (Pnia) ou les plans d'investissement similaires peuvent soutenir efficacement la transformation des secteurs de l'agriculture et de l'alimentation pour atteindre les objectifs de développement durable et ceux de la déclaration de Malabo.

Il permettra aussi de partager les expériences et les leçons apprises au niveau national sur la mise en œuvre : intégration des objectifs de développement durable dans les plans nationaux et les Pnia, moyens de promotion de la transformation en une alimentation et une agriculture durables, nouveaux modes de collaboration avec le secteur privé et la société civile, mobilisation de fonds.

«Le Gouvernement du Sénégal, en collaboration avec l'ensemble des catégories d'acteurs, a organisé un processus participatif d'élaboration de son premier rapport sur la mise en œuvre des Odd.

Ce processus s'est tenu dans un contexte de la Revue annuelle conjointe (RAC 2018) du Plan Sénégal Emergent (Pse) et de l'engagement du Gouvernement à réaliser la Revue nationale volontaire sur les Odd », a déclaré Alioune Ndiaye.

Cette revue, poursuit-il, a montré que le Pse est un cadre stratégique national de mise en œuvre des ODD et renferme d'ores et déjà près de 4/5 des priorités de l'Agenda 2030 et de 2/3 de son cadre de suivi-évaluation.

Les politiques sectorielles, les projets et les programmes devraient, dans la seconde phase (PAP 2019-2023), prendre en compte les aspects prioritaires identifiés par l'ensemble des acteurs au développement pour couvrir l'intégralité de l'Agenda.

«A cet effet, le Gouvernement doit lever les contraintes qui seraient de nature à affecter la mise en œuvre des Odd.

Il s'agit de renforcer les systèmes nationaux de production et d'analyse des données ; renforcer les capacités pour une meilleure appropriation des Odd; mobiliser les moyens financiers, y compris internes ; et coordonner et renforcer le dialogue avec les acteurs au développement.

C'est pourquoi des mesures seront envisagées dans l'intégration des Odd dans la phase II du Pse et dans la territorialisation des politiques publiques », a-t-il dit.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Lejecos.com

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.