Congo-Kinshasa: Passer aux actes

12 Novembre 2019

De son séjour en France, le président de la République a fait l'état des lieux, une sorte de bilan à mi-parcours du début de son mandat. Contrairement au message adressé aux Congolais à Bruxelles, il y a quelques jours, à Paris, Félix Tshisekedi s'est montré plus incisif, avec un ton beaucoup plus menaçant. En même temps, c'est un chef de l'État optimiste et très confiant en l'avenir proche de la RDC.

Sur quoi fonde-t-il son espoir ?

De la gratuité de l'enseignement à la mobilisation des recettes internes, en passant par la restauration de l'État de droit... Toute une litanie de réalisations, mais surtout des promesses pour rassurer qui veut l'entendre : « je vais renforcer l'État de droit et la justice ; justice sera faite dans notre pays, mais pas n'importe comment (... ) ». Tout en réaffirmant que « tout ce qui va se passer dans le gouvernement, se passera selon la volonté du président de la République que je suis ». Soit.

Seulement, le président de la République devrait retenir que de tels discours mielleux, les Congolais en ont entendu de tous genres. Depuis Kasa-Vubu, Mobutu et les deux Kabila, aucun discours ne s'est transformé en action. Tous ces dirigeants sont demeurés des hommes politiques - avec leur démagogie - et ne se sont jamais transformés en véritables hommes d'État, soucieux du sort de leur peuple. Tshisekedi va-t-il faire la différence ? Accordons-lui le bénéfice du doute.

« Quand dire, c'est faire », comme disent les Philosophes. Il est temps de transformer toutes ces bonnes intentions en actes. Car au Congo, nous avons trop souffert du système mondial impulsé par l'occidentalisation du monde pour accepter que les choses continuent sur la même lancée. C'est à lui, le chef de l'État, de démontrer qu'au Congo post-alternance, un jour nouveau se lève et l'espoir pointe à l'horizon.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Le Potentiel

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.