Angola: La loi sur la vidéosurveillance soumise à l'AN

Luanda — La loi sur la vidéosurveillance a été approuvée lundi dans la spécialité par les députés de l'Assemblée nationale et sera discutée et votée le 20 novembre.

Le diplôme, d'initiative législative du Président de la République, a été discuté en août dernier après le vote du Conseil des ministres en mai dernier et doit être approuvé, dans son intégralité, lors de la 2e session plénière ordinaire de la 3e session législative de la IVe législature, prévue pour le 20. C'est un instrument juridique qui établit l'installation et l'utilisation de caméras de surveillance aux points critiques préalablement identifiés par les autorités policières.

Ce projet de loi a pour objectif de renforcer la sécurité des personnes et des biens, ainsi que d'aider les forces de défense et de sécurité à clarifier les crimes et à en identifier les auteurs. S'adressant à la presse, António Fortunato, directeur du bureau juridique du ministère de l'Intérieur, a déclaré que l'objectif de ce diplôme était de permettre aux organes de la police criminelle de capturer, de corriger et d'utiliser certaines images présentant un intérêt pour la procédure pénale, durant la phase d'instruction préparatoire.

Ceci dit, a-t-il dit, on met fin à l'insuffisance qui doit être résolue, surtout dans les affaires liées aux procédures pénales. Il a affirmé que les gens peuvent aussi, avec cette loi, demander l'installation ou le montage de caméras pour capturer des images présentant un intérêt individuel, si elles sont menacées, afin de détecter des contrevenants potentiels. Les commissions, en raison de la matière (1 ère, 2 e et 10 e) ont également approuvé, dans la spécialité, le projet de loi sur la protection des victimes, des témoins et des collaborateurs mis en cause en procédure pénale.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.