Sénégal/Congo-Brazzaville: 1er journée éliminatoires CAN 2021 - Les «diables rouges», pour lancer les lions

13 Novembre 2019

Après sa finale de la Can 2019, l'équipe nationale du Sénégal met le cap sur la Can 2021 avec les qualifications qui débutent ce mercredi 13 novembre. Logés dans le groupe I, les Lions accueilleront au stade Lat Dior de Thiès, les Diables Rouges du Congo Brazzaville.

Avec toujours leur statut de leader du classement Fifa, les hommes de Aliou Cissé auront un message à laisser à l'issue de ce premier match avant d'engager le déplacement en Eswatini qu'ils vont croiser dimanche, pour le compte de la deuxième journée.

Après la Can égyptienne soldée par une place de finaliste, l'équipe du Sénégal engage ce mercredi 13 novembre (19h), les éliminatoires de la Can 2021 qui se jouera au Cameroun.

Les Lions accueillent, au stade Lat Dior de Thiès, les Diables rouges du Congo, premiers adversaires du groupe I qu'ils partagent avec la Guinée-Bissau et l'Eswatini (Ex-Swaziland).

Une poule jugée à priori abordable pour cette équipe du Sénégal qui surplombe depuis plusieurs mois maintenant la tête du classement de la Fifa au niveau africain. Outre cette place de finale, l'équipe du Sénégal a aussi réussi à donner un contenu à son standing en tenant tête, le 10 octobre dernier, à la Seleçao Brésilienne lors d'une rencontre amicale disputée à Singapour (1-1).

Mais là s'arrête la comparaison et il s'agit de traduire cette position en acte face à une formation loin de jouer les grands rôles dans l'échiquier du football continental.

Même si elle peut, contrairement au Sénégal, se prévaloir d'un trophée continental remporté en 1972 face au Mali. Les Lions vont vouloir frapper fort dès cette première journée des éliminatoires de la CAN 2021.

Laisser un message avant Eswatini

Le sélectionneur Aliou Cissé qui n'a pas manqué de déplorer la date très rapprochée de la programmation du match devra trouver une bonne formule pour mettre ses joueurs dans le bain.

Les deux jours d'entrainement ont, en effet, été à ses yeux, trop justes pour mettre en place ses stratégies, bénéficier d'un temps suffisant de récupération pour ses joueurs et surtout assurer leur intégrité physique.

Face à ce premier adversaire, le coach Aliou Cissé sera également tenu de résoudre des équations qui se sont pointées à la veille du regroupement

Compte tenu du forfait du défenseur Salif Sané, va-t-il lancer dans le bain Moussa Ndiaye, ce jeune défenseur nouvellement appelé en sélection A, tout comme Mohamed Naby Sarr en association dans l'axe de la défense avec Kalidou Koulibaly ?

Tiendra-t-il compte de la méforme de certains «cadres », qui peinent à trouver du temps de jeu, dans leur club comme c'est le cas avec Ismaila Sarr ?

Le choix sera-t-il opéré au niveau du poste de gardien de but ? Quoiqu'il en soit, le sélectionneur national devra jouer la carte de la polyvalence et dégager l'équipe qui fera face au Congo. Si l'on en croit Valdo Candido, son sélectionneur, l'équipe du Congo Brazza aura un match « compliqué » au stade Lat Dior.

«On va au Sénégal et après, on revient jouer contre la Guinée Bissau. Nous n'avons pas le temps de nous préparer. On va descendre de l'avion, on tâte le terrain la veille du match et après, on joue», a t-il expliqué à son arrivée à Thiès.

« Même avec beaucoup de difficultés, on peut faire quelque chose même face au géant comme le Sénégal», s'empresse d'ajouter le sélectionneur brésilien.

Pour ces retrouvailles avec le public sénégalais, une victoire sera en tout cas précieuse et permettra au Sénégal de laisser un message avant de rallier l'Eswatini (Ex Swaziland) qu'il affrontera le 17 novembre pour la 2e journée des éliminatoires.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.