Congo-Kinshasa: [A travers le financement du CFEF] Kinshasa - Validation de la Stratégie nationale du système d'information en Gestion Logistique

Il s'est tenu, ce mardi 12 novembre 2019 à Kinshasa, l'Atelier de validation de la Stratégie nationale du système d'information en Gestion Logistique (SIGL). L'objectif principal ici est de s'assurer que la population congolaise, à travers tout le pays, ait accès aux médicaments, non seulement de qualité, mais surtout à moindre frais.

Cette stratégie est l'œuvre du Projet de Renforcement des Systèmes de Développement Humain. Un projet du Gouvernement, en effet, financé par la Banque mondiale à travers la Cellule d'Exécution des Financements en faveur des Etats Fragiles (CFEF), et qui a pour objectif de renforcer le système dans le domaine de la santé, de l'éducation sociale de manière à améliorer l'indice de développement humain de la RDC. La stratégie élaborée avec son plan coûte environ 15 millions USD sur 3 ans. Et pour cette année 2019, plus de la moitié des fonds demandés ont été alloués.

Au niveau du Gouvernement, "nous attendons à travers le budget d'avoir des appuis pour nous permettre de pouvoir mettre en œuvre ce programme qui est très important et qui va permettre d'atteindre la Couverture sanitaire universelle", déclare Franck Biayi, Pharmacien et Directeur du Programme national d'approvisionnement en médicaments au Ministère de la Santé.

Pour le moment, ce sont les provinces de l'ex-Katanga qui ont été servis, le Sud-Kivu mais également les provinces au centre du pays qui viennent de terminer. Pour le Directeur du Programme, toutes les provinces sont importantes mais comme il était difficile de commencer partout à la fois, il fallait bien commencer quelque part.

Au mois de décembre, l'ex-Equateur et l'ex-Province orientale seront servis à leur tour. C'est une planification liée au fait de la disponibilité du personnel du formateur qui doit faire cette formation.

Mettre en place un système d'information

En fait, il est question du plan stratégique parce que le pays rencontre des problèmes. "Tous ceux qui vont dans les hôpitaux constatent qu'il n'y a pas de médicaments ou quand ils sont là, ils coûtent extrêmement chers. Nous avons réfléchi pour voir comment résoudre la question de la disponibilité permanente de médicaments", explique-t-il.

La première solution, a-t-il soutenu, est de mettre en place un système d'information qui puisse nous permettre de savoir à tout moment, si c'est possible, où est-ce que les médicaments manquent. "Si nous le savons, nous pouvons réagir et les chercher pour les amener là où ils n'y sont pas".

Ensuite, s'ils sont là, peut-être qu'ils sont en quantité énorme. Au lieu qu'ils périment, il faut les amener là où on en a le plus besoin. C'est ainsi que ce système d'information a été conçu pour qu'au niveau du Ministère, qu'il y ait la capacité de savoir à tout moment est-ce que chaque malade qui va à l'hôpital a son médicament ou pas.

"La difficulté que nous avions était d'abord de disposer d'un système fonctionnel. Cette difficulté, nous l'avons dépassé et nous avons mis en place un système fonctionnel qu'on appelle INFOMED RDC. Une plateforme dans laquelle toutes les informations sont mises et partout où je me trouve, muni d'une connexion internet, je peux voir la situation de la disponibilité des médicaments dans le pays", laisse entendre Franck Biayi.

A ce jour, il a été validé la stratégie nationale du système d'information de gestion logistique, "tout simplement parce que nous voulons nous rassurer que ces médicaments une fois commandé, doivent arriver à destination de sorte que la population qui est dans les coins et recoins du pays puisse y avoir accès de la même manière que celui qui habiterait Kinshasa ou dans les grandes villes du pays", souligne Jean Tshikuna, chargé du Projet de Renforcement des Systèmes de Développement Humain.

A ce niveau, il y a 3 composantes. La première est le système d'information où il y a la situation qui concerne le système d'information notamment, pour la gestion de l'éducation nationale sanitaire. Ensuite le système de médicaments et, enfin, les études réalisées pour mettre à la disposition du Gouvernement les produits de grande qualité dans le cadre de la protection sociale.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.