Sénégal: Prison du Cap Manuel - Controverse sur la maladie de Hissein Habré

Photo: HRW
L’ex-dictateur tchadien Hissène Habré est escorté par des officiers militaires après son inculpation par le parquet des Chambres africaines extraordinaires à Dakar, le 2.07.13.
13 Novembre 2019

Polémique autour de l'Etat de santé de l'ancien président tchadien Hissein Habré. Alors que des informations parues dans Vox Populi, hier mardi, font état de la dégradation de la santé du président Habré, l'administration pénitentiaire a apporté un démenti dans la journée, soutenant que l'ancien homme fort de Ndjamena se porte bien.

Au même moment, l'épouse du détenu, Fatimé Raymonne Habré, s'est fendue d'un communiqué pour confirmer cette maladie. Suffisant pour que le Forum du justiciable lance un appel pour une grâce médicale en faveur du président Habre.

MME FATIME RAYMONNE HABRE : «Oui, l'état de santé du président Habré est en constante dégradation depuis... »

«Je voudrais apporter les précisions suivantes: oui, l'état de santé du président Habré est en constante dégradation depuis le début de l'année. Des certificats médicaux ont bien été délivrés pour attester de cette situation.

Ces certificats ont bien été remis aux autorités.» C'est Mme Fatimé Raymonne Habré qui confirme ainsi la détérioration de la santé de l'ancien président tchadien, Hissein Habré, condamné par les Chambre africaines extraordinaire (Cae) pour des crimes commis durant son magistère, démentant du coup d'administration pénitentiaire.

Dans un communiqué, elle révèle que depuis juin 2015, c'est-à-dire depuis plus de 4 ans, «aucun médecin de l'administration pénitentiaire ne s'est préoccupé de son état de santé ni ne lui a rendu visite.

Grâce à l'alerte de Vox Populi, aujourd'hui (hier mardi, ndlr), en début d'après-midi, un Inspecteur et un médecin se sont rendus à la prison pour une simple visite «à cause des médias» et non pour attester d'un quelconque état de santé. A la suite de quoi, un démenti a été envoyé à la presse».

Mme Habré déclare que «l'administration pénitentiaire n'a jamais souhaité gérer la santé du président, tout simplement, parce que la voyant se dégrader chaque jour, d'une part et d'autre part, faisant le constat qu'il n'y avait aucune écoute, aucune réelle écoute des autorités politiques sur la question de la santé du président, elle a préféré laisser à la famille: le soin d'agir quand il est malade, de chercher un médecin, de prendre les rendez-vous médicaux, d'acheter les médicaments et de veiller à ce qu'il aille mieux».

Par voie de conséquence, l'administration pénitentiaire «ne peut pas parler de la santé du président Habré. Elle s'est limitée à le conduire à ses rendez-vous.

Cela fait 6 années, que je gère la santé du président avec les équipes à la Direction de la prison du Cap Manuel. Il est évident que cette question sensible et qui dérange tant, ne relève pas de leur compétence exclusive», confie-t-elle.

Et de conclure: «ne pas vouloir parler de la santé d'un homme ou manœuvrer pour faire croire qu'il va bien et surtout dans leur entendement «Hissein Habré ne peut qu'aller bien», alors qu'il a déjà passé 6 années de prison à son âge. Cette position montre bien le sens de cette peine de prison à vie et justifie pleinement nos inquiétudes».

DEMENTI DE L'ADMINISTRATION PENITENTIAIRE : «Hissein Habré se porte bien»

«Hissein Habré se porte bien». L'administration pénitentiaire est formelle. Dans un communiqué, elle dément les informations parue dans presse et faisant étant de la maladie de l'ancien président tchadien.

«L'administration pénitentiaire informe l'opinion publique que Hissein Habré n'est pas alité et se porte bien, contrairement aux informations relayées par la presse», lit-on dans le document.

Mieux, ajoute la source, «en application des règles de Mandela relatives aux droits d'accès aux soins aux personnes en détention, l'administration pénitentiaire prend toutes les dispositions idoines pour veiller régulièrement à l'état de santé de toute personne incarcérée par des consultations médicales parfois extra carcérales», a-t-elle répondu par rapport à ces informations montrant l'état de santé de l'ancien président en prison serait incompatible avec les conditions de détention.

LE FORUM DU JUSTICIABLE : «Appel pour une grâce médicale en faveur de Habre»

Ayant eu écho de la dégradation de l'état de santé de l'ancien homme fort de Ndjamena, le Forum du justiciable «lance un appel pour une grâce médicale en faveur du président Habre pour lui permettre de revenir chez lui, d'être soigné et soutenu par sa famille. Cette grâce médicale serait en tous points conforme à nos valeurs d'humanité et de responsabilité».

Dans un communiqué qui nous est parvenu, le Forum du justiciable relève que «l'alerte sur son état de santé depuis l'année dernière par son épouse mais aussi par les médecins, aurait dû faire réagir les autorités en charge du dossier.

Le Forum du justiciable les interpelle aujourd'hui, au vu de la dégradation de son état de santé quand on sait que toute personne malade a droit à ce que sa situation carcérale soit reconsidérée. De nombreuses personnes en ont bénéficié».

En effet, Babacar Ba et compagnie disent avoir «appris comme tous les Sénégalais les informations sur l'état de santé du président Habre.

Ce dernier a été condamné à la prison à vie au terme d'un procès qui n'a pas respecté les principes qui sous-tendent un procès équitable et a passé, à ce jour, 6 années dans les liens de la détention», note le texte.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Sénégal

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.