Ile Maurice: Nouveau gouvernement - Sous le signe de l'émotion...

13 Novembre 2019

Moment solennel, hier, mardi 12 novembre, au château du Réduit. Les invités présents à la cérémonie ont eu droit à un Kavy Ramano visiblement ému d'être pour la première fois ministre dans sa longue carrière politique

. Ou encore, à un Vikram Hurdoyal qui s'apprêtait à signer le document pour devenir ministre alors qu'il n'avait pas complété son serment.

Ce qui a amusé le président de la République par intérim, Barlen Vyapoory, plutôt détendu, et l'assistance. Le reste de l'évènement s'est déroulé dans une ambiance chaleureuse, marquée surtout par les ministres et députés nouvellement élus.

Les nouveaux visages du Cabinet

Alan Ganoo, ministre du Transport et du métro léger

«Il était temps que le pays ait un ministère qui s'occupe uniquement du transport. Il faut établir un système homogène pour l'efficacité du développement économique. C'est un défi que je compte relever. Le métro demeure un gros dossier. Beaucoup a été accompli, il reste beaucoup à faire.»

Kavy Ramano, ministre de l'Environnement et du changement climatique

«Le changement climatique est un défi pour Maurice et pour le monde. Je pense qu'il faut jeter la base pour faire face à ce dilemme. Il y a aussi un gros travail à faire pour la protection de l'environnement. Au cabinet, il faut la solidarité ministérielle pour soutenir le PM.»

Deepak Balgobin, ministre de la Technologie, de la communication et de l'innovation

«Le ministère de la Technologie est un gros ministère. J'ai l'ambition de jeter les fondations pour un Smart Mauritius. Cela, grâce à l'intelligence artificielle, qui est partout.»

Kalpana Koonjoo-Shah, ministre de l'Égalité du genre et du bien-être de la famille

«Pour moi, l'éducation doit primer. Il faut avant tout éduquer les femmes et les sensibiliser à la violence et surtout ne plus rester tranquilles. C'est un assez grand ministère, avec de grandes responsabilités, let's wait and see.»

Renganaden Padayachy, ministre des Finances, de la planification économique et du développement

«C'est une dure tâche de prendre la suite, car le travail a été excellent. À nous avec cette jeune équipe de travailler et de mettre en place notre programme.»

Joe Lesjongard, ministre du Tourisme

«C'est un secteur sur lequel Maurice compte beaucoup. C'est un des piliers économiques employant des milliers de Mauriciens. Nous allons développer une stratégie commune afin de remonter la pente pour que Maurice redevienne cette destination de rêve qu'il était.»

Kailesh Jagutpal, ministre de la Santé et du bien-être

«Accorder plus d'importance à la technologie dans les centres de santé ainsi qu'à l'amélioration des infras- tructures. Il faut aussi décentraliser les hôpitaux. Sans oublier, empower le personnel de santé.»

Avinash Teeluck, ministre des Arts et du patrimoine culturel

«Ma priorité aujourd'hui est dirigée vers les artistes. Ces artistes locaux qui brillent notamment à l'étranger ont beaucoup de potentiel. Mais, ils manquent d'encadrement et de soutien. Je vise à leur donner la valeur qu'ils méritent, à les promouvoir ainsi qu'à les valoriser.»

Steven Obeegadoo, ministre du Logement et des terres

«14 ans après, je retourne au gouvernement. Toute personne a le droit d'avoir un toit sur sa tête. Le gouvernement a pris des mesures, avec 3 300 maisons déjà construites et 6 000 contrats déjà alloués. Autre grand axe, c'est la terre, qui est une richesse. Il faut créer un aménagement du territoire... »

Bobby Hurreeram, ministre des Infrastructures nationales et du développement communautaire

«Travay-la pou kontinié. Le pays est en chantier. On va apporter le développement devant la porte des gens, dans les quartiers. Nous allons améliorer la vie de tous les citoyens.»

Sudheer Maudhoo, ministre de l'Économie bleue et de la pêche

«C'est un ministère challenging et je remercie le Premier ministre pour sa confiance. Les élections sont derrière nous maintenant et il est temps de travailler pour le pays.»

Vikram Hurdoyal, ministre de la Fonction publique

«Je remercie le Premier ministre de la confiance placée en moi. Mon ministère va mettre l'accent sur la productivité, la formation et le bien-être des employés. C'est un challenge, surtout que le dossier du PRB est une des priorités de ce gouvernement. Je vais m'atteler à la tâche dans quelques jours.»

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.