Afrique: Protection des données - Dakar, capitale de la recherche et la défense des droits numériques

13 Novembre 2019

Dakar accueille depuis hier, mardi 12 novembre 2019, le deuxième sommet annuel sur la protection des données en Afrique, à l'initiative de Africa Digital Rights Hub (ADRH) et le Comité de Protection des Données Personnelles (CDP).

La rencontre qui a pour objectif de renforcer la protection des données personnelles et la vie privée, a pour thème: «Approfondir la protection des données personnelles en Afrique».

Elle vise à amener les responsables politiques, régulateurs, commerciaux et utilisateurs à échanger et proposer des solutions aux problèmes émergents en matière de protection des données personnelles.

Le Sénégal abrite, depuis hier mardi, le deuxième sommet annuel sur la protection des données personnelles en Afrique.

Il s'agit de cinq (5) jours d'échanges durant lesquels des focus groupes et des sessions en salle seront organisés afin de se pencher sur les questions relatives aux données personnelles. Le but principal de ce conclave est de parvenir à une harmonisation des lois dans les pays sur la protection des données personnelles.

Revenant sur le choix du Sénégal, la directrice exécutive dudit sommet, Teki Akwété, a relevé ce sommet se tient tous les ans. «L'année passée c'était à Maurice, cette année au Sénégal. Chaque année, nous choisissons une région de l'Afrique.

On a choisi le Sénégal dans le domaine de protection des données personnelles, car c'est un bon leader, un pionnier dans ce domaine.

Ce choix s'explique aussi par la volonté d'appuyer la Commission de protection des données personnelles (CDP) et de montrer que le travail qui est en train d'être fait au Sénégal devrait être le cas dans tous les autres pays. C'est donc une récompense pour la CDP que ce sommet se tienne au Sénégal.»

Selon Awa Ndiaye, la présidente de la CDP mise en place en 2013, «le Sénégal est le deuxième pays africain à avoir adhérer à la Convention 108 qui est une Convention du Conseil de l'Europe relative à la protection des données personnelles et aux autorités de régulation.

Le Sénégal, depuis l'année dernière (2018), est le seul pays (africain) membre du Bureau exécutif de la Convention 108.

Sur le plan national, la sensibilisation a été la plus large possible parce que la CDP a deux missions extrêmement importantes: une mission de sensibilisation et de vulgarisation de la protection des données, les problèmes de contrôle dans l'administration privée comme publique».

Et Awa Ndiaye de poursuivre: «Le thème de cette année, «Approfondir la protection des données personnelles en Afrique», démontre de la nécessité pour les pays africains de prendre en charge la question de la protection des données à caractère personnel au regard des nombreux enjeux qu'elle présente.

Il est évident que nous devons nous adapter aux évolutions et tendances actuelles pour assurer à nos concitoyens la meilleure protection possible.

Deux volets sont essentiels pour cette adaptation: le renforcement des cadres législatifs et une coopération effective des dynamiques entre autorités de protection des données, gouvernement et acteurs du secteur privé».

Africa Digital Hub est un groupe de réflexion à but non lucratif enregistré au Ghana, qui fait progresser et promeut la recherche et la défense des droits numériques sur le droit africain.

Le Hub rassemble des chercheurs universitaires, des acteurs clés, des décideurs politiques, des organismes régionaux et internationaux pour aborder les questions des droits numériques en Afrique.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.