Afrique: Elim CAN 2021 - Tous à l'assaut d'un ticket pour le Cameroun

Trois mois après le sacre de l'Algérie en Egypte, début ce mercredi d'une nouvelle campagne éliminatoires. Celle pour la CAN 2021 prévue au Cameroun.

48 pays sont dans les starting-blocks pour les 23 tickets disponibles pour la pahse finale au pays des Lions indomptables. Et pour ce premier jour, 11 rencontres au programme. Les points chauds sont notamment à Uyo, Thiès, Yaoundé, Ouagadougou.

Tous deux présents à la dernière CAN, Nigerians et Béninois se donnent rendez-vous pour un duel fraticide. Face à la défense décimée des Ecureuils, une attaque en verve des Super eagles emmenée par Victor Osimhen.

A première vue, rien ne peut arriver au Sénégal avec un Sadio Mané dans la forme de sa vie. Le Congo sans Thievy Bifouma va devoir faire mentir les pronostics.

Pays hôte mais également engagé dans les qualifciations, il s'agit pour le Cameroun de se rassurer après une CAN 2019 décevante et un nouveau staff technique. Attention au Cap Vert, toujours prêt à faire mal aux gros.

Absent en Egypte, le Burkina Faso ne veut pas rater le Cameroun. Et cela démarre par un succès devant l'Ouganda. Des Cranes imprévisibles.

Il faudra également un oeil sur Angola - Gambie ou encore Centrafrique - Burundi.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Africa Top Sports

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.