Angola: Le gouvernement investit 50 millions USD dans la formation

Luanda — Le gouvernement angolais prévoit d'investir 50 millions USD d'ici 2027 pour renforcer le Programme national de formation des enseignants en doctorat.

Selon Maria do Rosário Sambo, ministre de l'Enseignement supérieur, de la Science, de la Technologie et de l'Innovation, cet investissement prévoit la formation de 140 médecins et l'équipement de centres de recherche publics dans les domaines de l'agriculture et de la pêche, des télécommunications et des technologies de l'information, de l'industrie et du pétrole , du gaz et des ressources minérales.

"Nous envisageons également l'achat d'équipements pour les centres de recherche dans les domaines de la santé, des ressources en hydrique, ainsi que de l'énergie et de l'environnement", a déclaré la gouvernante mardi à l'ouverture de la 6e Conférence nationale sur la science et la technologie, qui se tiendra jusqu'au 14 de ce mois.

Le Programme national de formation des enseignants au doctorat vise à renforcer l'écosystème de la science, de la technologie et de l'innovation au niveau des pays.

Selon la ministre, après la formation de ces spécialistes, des équipes de recherche et des techniciens de soutien qualifiés seront créés, ainsi que des laboratoires de l'Institut de l'enseignement supérieur (IES) et des centres de recherche publics, afin de permettre la réalisation de recherches scientifiques.

Il a également annoncé que 155 projets de bourses d'études supérieures seraient financés dans le cadre du Projet de développement des sciences et de la technologie (PDCT) pour les maîtrises, les doctorats et les post-doctorats.

Par conséquent, il a déclaré qu'il était nécessaire de travailler à une meilleure organisation et structuration des activités de recherche scientifique, en particulier dans les établissements d'enseignement supérieur, afin d'être efficaces et de produire des résultats pertinents, susceptibles de générer une valeur ajoutée, tant dans les processus d'enseignement et d'apprentissage que dans la chaîne de production nationale.

En guise de sa matérialisation, son secteur, par le biais du Centre national de la recherche scientifique (CNIC), a signé en mars 2019 un protocole de coopération avec l'Université de Lisbonne.

Le financement de projets de recherche scientifique permettra d'acquérir du matériel destiné à renforcer l'infrastructure de laboratoire des Institutions d'enseignement supérieur (EES).

La 1ère édition du Salon des idées, inventions, innovations et entrepreneurs (FIEBAT) a également été inaugurée lors de la conférence, dans le but d'accueillir essentiellement les créations réalisées dans l'IES et par d'autres acteurs, à condition que l'on puisse entrevoir un lien réel avec recherche scientifique et les affaires .30 exposants de diverses institutions académiques nationales participent à l'événement.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.