Congo-Kinshasa: Riposte contre Ebola - Le deuxième vaccin contre la maladie sera utilisé dès ce jeudi

L'information a été donnée par le coordonnateur de la lutte contre l'épidémie, le Pr Steve Ahuka Mundeke, au cours d'une conférence de presse animée en partenarariat avec Médecins sans frontières/ France, le 12 novembre, à Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu.

Johnson & Johnson, le deuxième vaccin contre la maladie à virus Ebola, vient compléter le premier, rVSV-Zebov, fabriqué par le groupe pharmaceutique Merck, en cours d'utilisation en stratégie de ceinture et qui a déjà sauvé plus de trois mille personnes à ce jour. Son utilisation à partir du 14 novembre dans deux aires de santé de Karisimbi, à Goma, notamment à Majengo et à Kahembe, va précéder son lancement officiel qui interviendra dans les jours à venir.

Le produit sera administré en intramusculaire en deux doses avec un intervalle de cinquante-six jours, avec pour cible les adultes et les enfants de plus de douze mois. « Ce vaccin possède une forte réponse immunitaire et sa dose a l'avantage d'augmenter cette réponse en la rendant plus durable afin de protéger la population contre une éventuelle épidémie à la maladie à virus Ebola », a indiqué le Dr Hugo Kavunga, membre du consortium qui s'est occupé de l'étude de ce vaccin.

Il a, en outre, indiqué que toute personne est éligible à ce vaccin, y compris les enfants âgés de plus d'un an, même les femmes enceintes et allaitantes. Par ailleurs, pour les femmes en âge de procréer, elles seront d'abord soumises à un test de grossesse avant l'administration du vaccin. « Celles qui n'en voudront pas seront toujours vaccinées. Les femmes enceintes seront suivies », a dit la coordonnatrice du projet de vaccination à Médecins sans frontières/France, le Dr Véronique Urbaniak, au cours de la conférence de presse Notons que le vaccin Johnson & Johnson, encore appelé Ad26.Zebov/MVA-BN-Filo, est d'origine belgo-américaine. Il a déjà été utilisé en Sierra Leone, en Ouganda et bientôt au Rwanda.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Ebola

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.