Guinée: Comité Inter-parties - NDI multiplie son accompagnement à la CENI

13 Novembre 2019

En prélude des élections législatives prévues le 16 février 2020, les réunions du Comité Inter-parties se poursuivent à Conakry. Ce mercredi 13 novembre 2019, la Commission Électorale Nationale Indépendante a tenu la quatrième réunion du CIP dans un réceptif hôtelier de la place.

Sous l'accompagnement du National Democratic Institut (NDI), cette nouvelle rencontre avec les parties prenantes consiste à informer et échanger sur l'Etat de mise en place et formation des cartes, l'identification des électeurs sur le terrain, l'avancement des préparatifs et calendrier des opérations de révision des listes électorales.

Cent (100) participants venant de différentes organisations institutionnelles, partis politiques, société civiles... ont pris part à cette réunion.

Dans son intervention, le Président du CIP et vice-président de la CENI, Bakary Mansaré a rappelé que le 5 octobre 2019, la CENI a lancé des grandes activités d'installation des Commissions Administratives d'Etablissement et de révision des Listes Electorales et d'identification des électeurs qui s'inscrivent dans le cadre de la mise en œuvre des recommandations de l'audite. Notamment, la recommandation forte qui consiste à identifier des anomalies au niveau du fichier électoral pour en faire de corrections.

« La CENI a noté l'implication et l'engagement des parties prenantes qui ont su désigner les représentants à tous les niveaux et qui ont su mobiliser les électeurs durant les 30 jours d'activités d'identification », a-t-il déclaré.

Poursuivant son intervention, il a souligné que son institution a mis en place une grande infrastructure organisationnelle depuis la CENI centrale jusqu'au niveau des quartiers, des districts pour en cadrer cette activité.

« C'est dire que cette implication, cette collaboration, nous convaincre de dire en fait que nous savons mettre de côté nos égaux, nos postures au profil de l'intérêt général des électeurs.

Chaque partie prenante y trouve son intérêt avec. Soyez féliciter et sachez que cela nous honore tous pour ce travail qui a été accompli.

Puisse que ces membres ont été suffisamment aguerris. Ils ont eu toutes les formations nécessaires qui rentrent dans ce cadre pour permettre la réussite de cette activité », a ajouté le président du CIP.

De son côté le partenaire fidèle depuis le début des réunions du Comité Inter-Parties, le directeur résident de NDI en Guinée a fait savoir qu'il est important dans les processus électoraux de se préoccuper des aspects légaux, les règles de droits et les mesures règlementaires qui régissent l'ensemble des opérations électorales.

« Pour y arriver, il est important d'avoir un consensus au sein des parties prenantes du processus électoral.

Un consensus qui devrait être protecteur des règles, des lois et pour cela, grâce aux différentes réunions que nous avions eu les trois dernières réunions du CIP, nos échanges et vos propositions constructives ont permis de trouver des mesures d'approprier pour mettre en œuvre un certains nombres d'activités inscrites au chronogramme des élections », a souligné Paul Amegakpo.

A cette occasion, il a rassuré toutes les parties prenantes que l'accompagnement de son institution pour la tenue régulière des réunions du CIP sera maintenu et au-delà des réunions du CIP de Conakry, ils feront un effort à la demande de la CENI de décentraliser les CIP et d'aller vers les populations à la base pour leur apporter les informations fiables tel que partager à Conakry.

Les résultats attendus au cours de cette réunion sont entre autres, la mise en place et de formation des membres des commissions administratives d'établissement et de révisions des listes électorales (CAERLE) sont partagés.

L'état d'avancement des opérations d'identifications des électeurs sur le terrain est connu de tous les acteurs du processus électoral. L'état d'avancement des travaux préparatoires des opérations de révision des listes électorales sera connu de tous les acteurs du processus.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Aminata.com

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.