Cote d'Ivoire: Filets sociaux - Le gouvernement va « étendre » le projet à tout le territoire national

13 Novembre 2019

« Pour se rassurer de l'inclusivité » du projet "Filets sociaux productifs" et « couvrir toute l'étendue du territoire national », le gouvernement a sollicité les ressources du Programme social du gouvernement (PsGouv) et de la Banque africaine de développement (Bad).

C'est l'assurance donnée par le porte-parole du gouvernement, le ministre de la Communication et des Médias, Sidi Touré, ce mercredi 13 novembre 2019, à l'issue du Conseil des ministres. En plus des ressources du PsGouv et de la Bad et vu l'impact du projet « ressentis », un financement d'environ « 54 milliards de FCFA » de la Banque mondiale viendra en appui.

Dans la seconde phase du projet, Il s'agira ainsi de toucher les régions du Loh Djiboua, le Moronou, l'Indénié, le N'Zi, les Grands Ponts, le Guémon, le Nawa, le Cavally, le Goh, le Gboklè, l'Agneby-Tiassa, La Mé et le Sud Comoé.

Dans la première phase, les régions du Bafing, le Bélier, le Béré, le Folon, le Bounkani, le Tchologo, le Hambol, la Bagoué, le Gbêkê, l'Iffou, le Haut Sassandra, le Worodougou, la Marahoué, le Poro, le Tonkpi ainsi que le Kabadougou étaient concernées. Plus de 13 milliards de FCFA avaient été distribués aux ménages vulnérables.

Le Projet « Filets sociaux » mis en place en 2017 vise à lutter contre la pauvreté et à redistribuer les fruits de la croissance, en Côte d'Ivoire.

Au départ, il a atteint 35 000 ménages. A la date de septembre 2019, plus de 50 000 ménages ont été couverts. L'objectif est de porter le chiffre à environ 150 000 familles.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.