Sénégal: Le lycée de Sakal étrenne quatre nouvelles salles de classe et un réfectoire

Sakal (Louga) — Le lycée René Teulade de la commune de Sakal (Louga) a inauguré, mercredi, des infrastructures d'un coût de plus de 32 millions de francs CFA grâce au partenariat entre les communes d'Argentat, de Malmort (France) et de Sakal.

Il s'agit de quatre nouvelles salles de classe, d'une cuisine et d'un réfectoire.

Le proviseur du lycée de Sakal, Massoud Fall, affirme que "ces nouvelles salles de classe vont impacter les conditions de travail des élèves, améliorer les conditions d'enseignement-apprentissage".

Il a rappelé qu'à son arrivée dans ce lycée,"il n'y avait que quatre salles de classe sans aucune administration, ni encadrement". Il ajoute que "les élèves et les professeurs se donnaient rendez-vous pour faire des cours sans contrôle".

Il a expliqué que c'est au vu de cette "situation inadmissible", qu'il a "lancé une chaîne de solidarité". "J'ai fait appel à tous les fils de Sakal qui ont répondu favorablement à l'appel, et au bout de 20 jours, on a obtenu cinq tonnes de brique.

Et c'est ainsi que le comité de jumelage a tenu à accompagner cette initiative, et à la fin, nous avons obtenu ces salles de classes, la cuisine et le réfectoire", a-t-il déclaré.

Le proviseur du lycée de Sakal souligne que grâce à ces infrastructures, la commune n'a"actuellement plus d'abris provisoires", même si l'établissement scolaire a toujours "un déficit de deux à trois salles de classe".

"Nous essayons de combler ce manque en regroupant deux classes de 6ème ainsi que deux premières L2, mais cela n'empêche qu'il y a une classe qui tourne encore pour faire ces cours", a-t-il déploré.

Massoud Fall s'est réjoui de différentes promesses de construire 11 autres salles de classe au profit du lycée.

"Nous attendons ces bâtiments. L'Inspection d'académie nous a promis, aujourd'hui, quatre salles de classe, de même qu'une ONG. Et le comité de pilotage qui a construit ces classes que nous inaugurons, nous a promis trois salles et un bloc scientifique", a-t-il fait savoir.

Il estime que la cantine scolaire permettra aux élèves qui viennent des villages éloignés de la commune de se restaurer sur place.

"L'Etat n'a pas encore réagi, mais nous tenons la cantine avec notre engagement et celui des parents. Nous commençons la cantine du mois d'octobre jusqu'après les examens", a-t-il dit.

Pour le président du comité de pilotage du jumelage Malmort-Sakal, Issa Diagne, l'objectif à terme, est de "moderniser l'école, construire des blocs scientifiques, renforcer les équipements sportifs".

"Ce sont des projets que nous allons mettre en place. Nous comptons sur toutes les personnes de bonne volonté.

Nous sommes motivés à aider le lycée à jaillir et être parmi les meilleurs établissements scolaires du pays", a-t-il assuré, soulignant que l'école a obtenu un taux de réussite de 66% aux différents examens.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Sénégal

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.