Cameroun: Nord-Ouest et Sud-Ouest - Le SDF veut d'abord la paix

C'est la principale déclaration faite par le premier vice-président Joshua Osih, au terme des travaux du Comité exécutif national de ce parti samedi à Yaoundé.

Sous la présidence de son premier vice-président, Joshua Osih, et en prélude à la session parlementaire ouverte hier, le Comité exécutif national du principal parti d'opposition camerounaise, le Social Democratic Front (Sdf) a tenu ses travaux. « La position fondamentale du Sdf est que la paix revienne au Cameroun pour que les activités politiques normales reprennent leur cours. Nous ne sommes pas dans une logique électoraliste mais plutôt dans celle de ramener la paix dans cette partie du pays. Nous demandons aux parties belligérantes de tout faire pour cesser la violence avant d'aller vers des choses aussi sérieuses que sont des élections », a déclaré l'honorable Joshua Osih.

D'autres points étaient aussi inscrits à l'ordre du jour de ces assises. Figuraient donc en bonne place, un débat sur la crise dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest ainsi que sur le rapport du Grand dialogue national qu'a récemment abrité le Palais des Congrès de Yaoundé, à l'initiative du président de la République, Paul Biya. Dans la rubrique réservée aux divers, les cadres de ce parti ont également planché sur la situation humanitaire de Bafoussam, suite à l'éboulement de Gouache et aux soulèvements de Sangmélima. D'autres catastrophes ayant secoué le pays ont, elles aussi, font l'objet des préoccupations de la part des membres du Sdf.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.