Liberia: Une mission économique ivoirienne à Monrovia

13 Novembre 2019

Conduits par la centrale patronale Cgeci, des hommes d'affaires ivoiriens prospectent ce marché regorgeant d'opportunités.

C'est à bord d'un Airbus 319 de la compagnie nationale Air Côte d'Ivoire qu'une importante délégation d'hommes d'affaires ivoiriens conduite par le président de la Confédération générale des entreprises de Côte d'Ivoire (Cgeci) a rallié ce mercredi 13 novembre, la capitale libérienne, Monrovia.

Objectif affiché : « développer les échanges d'affaires entre les entreprises libériennes et ivoiriennes et favoriser un partenariat plus actif entre les secteurs privés des deux pays par la signature de mémorandum d'entente en vue de contribuer efficacement au développement des deux nations voisines ».

Pendant trois jours, les patrons d'entreprises venus d'Abidjan prospecteront ce marché plein d'opportunités qui connaît à nouveau un certain dynamisme, avec la volonté affichée du Président libérien, George Weah, de créer un environnement propice au développement du business.

Après les premières prises de contact qui ont eu lieu hier soir au Boulevard Palace Hotel, à l'occasion du cocktail de bienvenue offert par les hommes d'affaires libériens, la mission démarre officiellement aujourd'hui par une cérémonie solennelle présidée par un représentant du gouvernement libérien.

C'est au ministre du Commerce et de l'Industrie du Liberia qu'échoira l'honneur d'ouvrir cet important forum inédit, dont les deux parties attendent beaucoup, afin de renforcer des échanges commerciaux encore timides.

Opportunément intitulée « Opportunités d'affaires et axes de coopération entre la Côte d'Ivoire et le Liberia », la conférence inaugurale permettra de présenter aux participants le potentiel économique du pays de George Weah et les éventuels axes de coopération économique entre Monrovia et Yamoussoukro.

Les échanges commerciaux entre la Côte d'Ivoire et le Libéria sont encore faibles et par ricochet la coopération économique entre les deux pays reste à renforcer.

En effet, souligne une note de la Cgeci, avec la cessation des troubles civils, le panier d'importations du Libéria s'est accru de plus en plus au fil des ans.

Le Liberia développe progressivement ses capacités de production, mais « importe actuellement 99% de ses besoins, soit un volume d'importation de 675 milliards de dollars US (1 dollar = environ 590 FCfa) et ce chiffre devrait augmenter d'année en année en raison de la dépendance croissante à l'égard des importations, que ce soit pour soutenir les activités industrielles ou la consommation », relève le document.

Les principales importations du Libéria sont constituées entre autre, de produits pétroliers, du riz, de matériaux de construction, véhicules automobiles, produits pharmaceutiques, machinerie, électronique.

Les principaux partenaires commerciaux du Libéria pour les importations sont la Côte d'Ivoire, le Japon, la République populaire de Chine, l'Inde, les États-Unis d'Amérique, la Turquie et l'Union européenne.

La Côte d'Ivoire entend accroître ses parts, notamment en diversifiant sa présence dans différents secteurs, de l'agroalimentaire au Btp.

D'où la participation d'entreprises de divers secteurs d'activités à cette mission économique, la deuxième initiée par la Cgeci du président Jean-Marie Ackah.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.