Algérie: Football - Fermeture du stade du 5-juillet 1962 pour deux mois

Alger — Le stade du 5-juillet 1962 du Complexe Olympique Mohamed-Boudiaf (Alger) sera fermé à partir de lundi prochain pour une durée de huit (8) semaines, a indiqué mercredi un communiqué du ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS).

"Dans le cadre de l'amélioration permanente des infrastructures sportives nationales, cette fermeture, décidée en concertation avec la Fédération algérienne de football (FAF), permettra de réaliser deux opérations, à savoir la mise en place des équipements de contrôle d'accès et de billetterie électronique et sectorisation de l'enceinte sportive.", précise la même source.

A noter que six autres stades sont concernés par cette opération (Tchaker de Blida, Sidi Bel Abbès, Constantine, Annaba, Sétif et Ahmed Zabana d'Oran).

Par ailleurs, l'opération annuelle d'entretien (scalpage et semis d'un nouveau tapis végétal), prévue initialement en août 2019, a été repoussée en raison de la participation de quatre clubs à des rencontres internationales. Cette opération verra le concours technique, à titre gracieux, d'une société spécialisée, des techniciens de la FAF et de Boukaaboub Amar, expert agronome, souligne le MJS.

"Durant cette période, les rencontres initialement prévues au stade du 5-Juillet se verront délocalisées vers les stades de Rouïba et Mustapha Tchaker de Blida. Ce dernier se verra, par la suite, concerné également par une opération de renouvellement du gazon.", conclut le communiqué du MJS.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.