Madagascar: Histoire - Retour sur la migration de Vazimba à l'IFM

L'historienne archéologue retrace l'itinéraire des Vazimba.

Dans le cadre d'une rencontre avec un chercheur proposé par l'IFM et l'Institut Pasteur, l'historienne-archéologue Marie Robertine Rajoelinoro présentera son travail «Sur les traces des migrations Vazimba d'Analamanga aux Antehiroka d'Ambohitriniarivo » ce samedi 16 novembre à 10 heures à l'institut Français de Madagascar. Titulaire d'un doctorat en archéologie, l'intervenante a soutenu sa thèse sur le sujet le 29 juillet 2019 à l'amphi 24 au domaine Facultés des Lettres et des sciences Humaines de l'université d'Ambohitsaina.

L'itinéraire. Selon le travail de Marie Robertine Rajoelinoro, les Vazimba d'Analamanga, descendants d'Andriampirokana d'Ambohimitsingina (actuel Ambohimitsimbina) ont été expulsés par Andrianjaka au début du XVIIe siècle. Ils se sont enfuis vers le Nord et l'Ouest d'Analamanga, dirigés par leurs chefs: Andriantsimandafika, le fils aîné d'Andriampirokana et Andriambodilova (le fils cadet) en utilisant les deux itinéraires possibles: d'Analamanga vers Amboditsiry, Ambohitrinimanga, Anosiarivo et Ambohitriniarivo (route d'Andriantsimandafika) et d'Analamanga vers les alentours d'Ambohimanarina et d'Ambohibao (route d'Andriambodilova). Ils ont rejoint les sites déjà établis par leurs parents Vazimba afin de restaurer leur pouvoir ainsi que les sites déjà établis par leurs parents Vazimba afin de restaurer leur pouvoir.

Les traces de la présence de ces Vazimba dans les sites traversés. -Les tombeaux de style Vazimba en monticule de terre couvert ou non des blocs de granit. La tombe d'Andriampirokana à l'est d'Ambatondrafandrana, les tombeaux d'Andriantsimandafika et d'Andriambodilova à Anosisoa et à Ambohitriniarivo, les mégalithes ou pierres levées en mémoire des ancêtres Antehiroka , ont été découverts lors des fouilles effectuées par Marie Rajoelinoro. Selon les traditions orales, les Antehiroka viennent d'Ambohidratrimoanala et d'Anjozorobe vers le XIVe siècle. Ils ont occupé l'Est d'Analamanga et même jusqu'à l'Ouest chez les Vonizongo.

Ils avaient leurs privilèges spécifiques comme le Hasina, en tant que bénisseur de royaume, et le tsitsika en tant que maître de la circoncision. Contrairement à ceux que pensent la plupart des personnes, les Vazimba maîtrisent plusieurs techniques comme la riziculture. L'historienne archéologue a également trouvé « des sites d'habitat à proximité des bas-fonds et des sources d'eau, les tessons de poterie de style Vazimba mis au jour dans les fouilles: graphités à décor géométrique, formés de différentes natures: des jouets, des ustensiles de cuisine et des poteries destinées aux cérémonies rituelles; une fois installés dans les sites d'accueil, les Antehiroka ont abandonné leur ancienne activité pastorale pour s'adonner à la riziculture ».

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.