Madagascar: CNIDH - Haro sur la situation des femmes en détention préventive

La Commission Nationale Indépendante des Droits de l'Homme (CNIDH) se dit préoccupée par la situation des femmes en détention préventive dans les prisons de Madagascar.

S'en tenir à l'ensemble de règles minima des Nations Unies pour le traitement des détenus, la commission rappelle que « tous les détenus, condamnés et prévenus, ont droit au respect de la dignité inhérente à la personne humaine ». « L'abus de la détention préventive contribue à la surpopulation carcérale extrême. », dénonce la CNIDH dans son communiqué d'hier.

La Commission demande ainsi au président de la République « de faire en sorte que, soit examinés en priorité les dossiers des femmes en détention préventive pour complicité avec un parent masculin. » « Cette pratique honteuse, où l'Etat retient en otage des femmes, peut-être innocente, est inefficace (... ). Surtout, elle constitue une violation flagrante du droit humain de tous les citoyens à la présomption d'innocence. », déplore la Commission.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.