Angola: L'ANPG valide des propositions d'exploration de la Sonangol, l'ENI et la TOTAL

Luanda — L'Agence nationale du pétrole, du gaz et des biocarburants (ANPG) a validé mercredi, à Luanda, les propositions présentées cette année par les sociétés pétrolières Sonangol, ENI et TOTAL concernant l'exploration pétrolière dans les bassins maritimes de Namibe et de Benguela.

Les propositions, présentées dans le cadre de l'appel d'offres international pour l'exploration pétrolière des bassins maritimes de Namibe et de Benguela, lancée en septembre par l'ANPG, ont été présentées mercredi au public.

Le jury, présidé par Hermenegildo Buila (ANPG) et composé également de Cármen Canjungo (ministère des Ressources minérales et du Pétrole) et de Pedro Marques (ministère des Finances), a validé trois des quatre propositions présentées.

Il a validé les propositions de la Sonangol EP, de l'italienne ENI italien et de la française TOTAL, ayant conditionné la proposition du quatrième concurrent, «Pago Technical Group, Lda», en raison des non-conformités détectées lors du remplissage des formulaires.

À l'occasion, Natacha Massano, administratrice de l'ANPG, a déclaré que les entreprises seraient désormais qualifiées et que les propositions seraient évaluées jusqu'au 28 décembre afin d'entamer le processus de négociation, qui aboutira à la signature des contrats de concession le 30 avril 2020.

Pour la gestionnaire, la stabilité, la flexibilité fiscale et contractuelle qui caractérise le marché angolais étaient également favorables à ce processus, ainsi que les processus inhérents à la gestion de concessions qui sont efficaces et transparents, conçus pour obtenir des résultats.

«Compte tenu de la stratégie de l'Exécutif visant à accroître les connaissances géologiques et le potentiel pétrolier de l'Angola, le concessionnaire national ANPG aura recours à la loi sur les activités pétrolières pour négocier avec toutes les autres parties intéressées, dotées d'une compétence technique et financière, afin que les enchères soient réussies», a-t-elle indiqué.

En tant que le concessionnaire national, l'ANPG est responsable de la concrétisation du décret législatif présidentiel 52/19 du 18 février, qui approuve la stratégie pour l'attribution de concessions pétrolières pour la période 2019-2025, et que l'appel d'offres pour l'exploration des bassins maritimes de Namibe et de Benguela compte 10 blocs d'une superficie d'environ 55.387,88 kilomètres carrés.

Le présent appel d'offres s'inscrit dans un contexte international hautement concurrentiel de l'industrie pétrolière mondiale, qui a simultanément participé à des offres pétrolières dans un grand nombre de pays, ce qui a considérablement accru la concurrence directe pour les ressources financières disponibles.

Il convient de noter que cette offre représente une occasion précieuse de consolider les connaissances géologiques des deux bassins dans l'appelle d'offre et de contourner le principal défi de la promotion des zones frontalières, notamment le manque d'investissements dans la recherche et la prospection.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.