Angola: Le gouvernement lance un programme de revitalisation de la culture du café

Monde — Le ministre de l'Agriculture et des Forêts, António Francisco de Assis, a lancé mercredi, dans la municipalité de Mungo (Huambo), le programme de revitalisation de la culture du café arabica dans le secteur familial, dans le but de contribuer aux stratégies de réduction de la pauvreté tout en garantissant la sécurité et la qualité des aliments.

Tenu dans le village de Beteleme, à 157 km de la ville de Huambo, l'acte témoigné par la gouverneure locale, Joana Lina, a été marqué par la distribution de 15 000 plants de café arabica à 30 familles paysannes de cette localité, qui compte 3 000 habitants, avec l'agriculture comme source de revenus. Le programme profitera, d'une première phase, aux municipalités de Bailundo, Chicala-Cholohanga, Londuimbali, Huambo et Mungo, avec la sélection de 30 familles paysannes de chaque localité, sur un total de 150, pour éviter la monoculture et créer la durabilité des systèmes de production dans le pays.

À l'époque coloniale, ces municipalités étaient capables de produire 1 600 tonnes de café commercial cultivé sur 5 000 hectares de terres. A l'occasion, le ministre de l'Agriculture et des Forêts, António Francisco de Assis, a déclaré qu'il s'agissait d'un projet d '"extrême importance", notamment en ce qui concerne l'augmentation des revenus économiques et financiers des familles, raison pour laquelle les paysans doivent prendre soin des plantes afin que elles puissent porter les fruits souhaités. «Désormais, les familles qui ont bénéficié d'un semis de café devraient savoir qu'elles ont reçu un enfant de plus. Ils ont donc besoin de savoir si cet enfant a besoin de quelque chose ou d'une correction pour grandir en bonne santé et la famille est fière d'avoir un membre capable de résoudre ses problèmes », a-t-il expliqué.

Ainsi, le gouvernant a demandé aux paysans d'être plus unis et plus cohérents, de relever les défis de la diversification économique et de la lutte contre la pauvreté, car le café est une culture de rente qui, outre le fait que les familles ont plus de chances de gagner plus d'argent, peut stimuler le secteur industriel.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.