Madagascar: Le projet de loi de finances continue à faire polémique

À Madagascar, la société civile alerte sur le manque de transparence du projet de loi de finances. Alors qu'il aurait dû être mis à disposition des citoyens, il y a près de 15 jours, celui-ci n'a toujours pas été publié.

Après un premier communiqué la semaine dernière resté sans réponse, le Collectif des citoyens et des organisations citoyennes a lancé ce mercredi un nouvel appel aux autorités. Qu'un projet de loi si important reste inaccessible préoccupe la société civile.

Elle demande qu'un débat citoyen ait lieu avant le vote à l'Assemblée nationale, comme l'explique Hony Radert, la secrétaire générale du Collectif des citoyens et des organisations citoyennes, actif dans les questions liées à la transparence budgétaire : « Ce serait un débat citoyen pour savoir ce qu'il y a dans la loi et pour lancer des signaux d'alerte sur ce qui n'irait pas.

Nous avons peur des mauvaises surprises parce que c'est de l'argent public, c'est l'argent du citoyen. On doit savoir ce qu'on en fait. »

Une inquiétude en particulier : les subventions accordées à la société de distribution d'eau et d'électricité, la Jirama. Un gouffre financier qui n'a jamais donné satisfaction aux citoyens qui vivent chaque jour aux rythmes des délestages.

« Nous avons des problèmes d'électricité et d'eau. Nous avons quand même payé pendant ces dernières années des subventions de plus de 250 milliards d'ariarys pour la Jirama.

On ne sait pas à quoi a servi cet argent finalement. Je suppose que dans ce nouveau projet de loi de finances, il y aura de nouvelles subventions importantes pour la Jirama.

Il faut qu'on sache clairement à quoi vont servir ces subventions et que l'on nous donne des garanties et c'est pareil pour tout ce qu'il y aura dans le projet de loi de finances 2020 », explique Hony Radert.

Le texte aurait dû être rendu public en même temps que son arrivée dans les mains des parlementaires, soit le 31 octobre.

Mais plusieurs députés contactés affirment qu'eux-mêmes n'ont pas la version intégrale du projet de loi et travaillent sur un texte partiel transmis par le ministère des Finances.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.