Ile Maurice: Chamouny - Sourianand Ittoobah, «Mon métier, c'est un art»

14 Novembre 2019

Statuettes de dieux et déesses, temples en miniature pour la maison, fontaine décorative... Si c'est en béton, alors Sourianand Ittoobah est l'homme de la situation! Cet habitant de chemin Tamarin, à Chamouny, fabrique des objets décoratifs en béton depuis maintenant près de 40 ans. Il y a débuté à l'âge de 10 ans, aux côtés de son père. À 20 ans, il entre de plain-pied dans ce métier, et en fait son gagne-pain.

L'homme, âgé de 51 ans, indique qu'il fabrique de tout, tant que c'est en béton. «Pli bokou mo fabrik bann stati, mo fer tomb, bann lafontenn pou fer zoli dan lakaz, dan lakour, bann kolonn dékoratif.» Tout est fait main chez Sourianand Ittoobah.

Lorsqu'il reçoit une commande, il fait un dessin, fabrique son moule, sa maquette et se met à l'œuvre. «Lerla kan fini koulé, mwa mo netway li, grav li, fer li vinn prop, zoli.» Il fait aussi de grosses colonnes décoratives ou d'autres pièces plus grandes. «Lerla nou fer li bout par bout et mont li sur plas», explique-t-il.

Sourianand Ittoobah soutient que le métier a beaucoup changé depuis l'époque de son père. «Travay la inn boukou sanzé, inn évolié. Mé selma éna lavenir ladan. Li enn travay artis sa, ena toultan nouvo lidé, nouvo kreasyon. Mo enn garson travay avek momem, li pou pran mo relev pli tar. Enn travay intéresan parski ou dan kreasyon.»

Grâce à ce métier, Sourianand Ittoobah a pu se marier, agrandir sa famille, prendre soin de ses enfants. «Samem mo métié. Li an grand demande mé sa travay la sifi pou gagn ou lavi korek.»

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.