Afrique: Genre - Les agents de l'Etat formés à la lutte contre les violences sexuelles

Les professionnels des secteurs judiciaire, médical, psychosocial et de la police ont pris part, du 11 au 13 novembre à Brazzaville, à un atelier sur la gestion des cas de violences sexuelles fondées sur le genre.

Durant trois jours de travaux qui ont été clôturés par Florent Balandamio, directeur de cabinet de la ministre en charge de la Santé et de la population, les participants ont amélioré leurs performances pour lutter contre les violences sexuelles fondées sur le genre dans leurs structures respectives.

Ils ont été informés de l'ancrage du phénomène et sont désormais outillés dans la prévention, la gestion et la répression du traitement cruel, inhumain et dégradant réservé aux victimes. « Je voudrais plutôt former le vœu qu'aucun facteur ne vienne frustrer votre engagement... Il s'agit d'un véritable combat contre la barbarie dans lequel vous inscrivez aux avant-postes », a indiqué Raphaël Malonga, coordonnateur national de la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs (Cirgl), invité pour la circonstance.

Emu par l'initiative, au terme de la rencontre, les participants ont pris l'engagement d'œuvrer pour la transformation de l'homme dans la société congolaise, en se fondant sur la sensibilisation, la formation et l'éducation.

« J'exhorte les cadres et agents à faire bon usage des connaissances acquises car ce phénomène a de nombreuses répercussions sociales », a encouragé Florent Balandamio.

Signalons que l'atelier a été organisé par le ministère de la Santé, de la population, de la promotion de la femme et de l'intégration de la femme au développement, en collaboration avec le Centre régional de formation sur la prévention et la répression des violences sexuelles fondées sur le genre.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.