Guinée Bissau: Eliminatoires CAN 2021 - Les Diables rouges contraints de battre les Lycaons de la Guinée Bissau

Après avoir perdu les points face aux Lions de la Teranga, le onze national congolais aura l'occasion de relancer ses chances de qualification, le 17 novembre, au stade Alphonse-Massamba-Débat, face à la sélection bissau-guinéenne, l'actuelle première du groupe. Le match comptera pour la deuxième journée des éliminatoires et un autre résultat que la victoire sera fatal.

La première journée à peine lancée, le Congo accuse déjà un retard de trois points qui ne sont, d'ailleurs, pas insurmontables. La Guinée Bissau, son prochain adversaire, n'a pas fait de détails en recevant sur ses installations eSwatini. Les Bissau-Guinéens l'ont emporté sur un score de 3-0, prenant la tête du groupe I devant le Sénégal, vainqueur du Congo 2-0. Les Congolais sont troisièmes de leur groupe avec aucun point.

Dans ce groupe, toutes les équipes qui ont reçu ont gagné et le Congo doit s'appuyer sur cet exemple pour revenir à la hauteur de la Guinée- Bissau. D'après les dernières statistiques, cet adversaire luui réussit bien (trois victoires des Congolais lors des trois dernières confrontations).

Les deux nations se sont rencontrées pour la dernière fois, le 25 mars 2018, à Paris, en amical. Le Congo, coaché par Sébastien Migné qui supervisait ce jour-là, l'avait emporté 2-0. Lors des éliminatoires de la CAN 2017, les deux sélections étaient logées dans le même groupe. Les Diables rouges s'étaient imposés 4-2 à Bissau avant de confirmer leur suprématie, le 4 septembre 2016, 1-0, au stade de Kintélé. Mais, depuis lors, la Guinée Bissau a gagné en galon et en maturité, devenant, d'ailleurs, très régulière lors des deux phases finales de la CAN (2017 et 2019). « Le match contre la Guinée Bissau ne sera pas facile. Pour preuve, cette équipe a participé à deux phases finales de la CAN pendant que le Congo n'y était pas », avait expliqué Valdo Candido, lors de la conférence de presse annonçant la liste des vingt-deux Diables rouges sélectionnés.

Rectifier impérativement le tir

La victoire contre la Guinée Bissau, dimanche, est très importante pour le onze national. Lors de la dernière campagne, les Congolais n'avaient gagné qu'un seul des trois matches à domicile contre deux matches nuls avec pour conséquence la non-qualification à la CAN 2019. Le tir est à rectifier impérativement cette fois-ci. « La vision de la fédération, c'est d'aller à la CAN au Cameroun. Nous devons nous qualifier parce que l'image de notre pays en dépend. Nous devons nous battre pour réussir ce challenge. Mais seulement dans ce championnat, il ne faut pas manquer les matches à domicile. C'est surtout cela qui nous a privés d'une qualification à la CAN 2019. Nous devons prendre les dispositions pour être meilleurs chez nous et d'aller arracher ou chercher les nuls ou des victoires à l'extérieur », avait souligné Jean Guy Blaise Mayolas, le président de la Fédération congolaise de football.

Sortir de la « Bifouma dépendance »

Comment rendre l'équipe plus performante quand on sait qu'il y a la « Bifouma dépendance » ? En effet, Thievy Bifouma, blessé, ne va pas également jouer le match contre la Guinée Bissau. Son apport offensif a, d'ailleurs, énormément manqué aux Diables rouges face aux Lions de la Teranga, justifiant la thèse selon laquelle la vie de l'équipe nationale sans lui est un véritable calvaire. Au cours de la précédente campagne, Valdo n'a pris aucun point quand Bifouma était absent. Le Congo a respectivement perdu contre le Libéria et le Zimbabwe. Ce qui s'est encore démontré contre le Sénégal.

Dimanche peut-être, ces Diables rouges mettront les ingrédients qu'il faut pour rompre avec la crise de résultat qui dure depuis la victoire à domicile face au Liberia. L'équipe qui a terminé face au Sénégal a sans doute donné les premiers éléments de réponse. Gagner la Guinée Bissau puis la double confrontation contre l'eSwatini, au début du mois de septembre 2020, devrait à coup sûr renforcer les chances de qualification. Le match du 17 novembre doit être une des cinq finales qui restent pour les Diables rouges, lesquels n'ont plus droit à l'erreur.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.