Sénégal: Paiement de la dette due aux EPS avant le 31 décembre 2019 - Les «étudiants de l'etat» reprennent dés lundi

14 Novembre 2019

Le ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation (Mesri) s'engage à apurer intégralement le reliquat de la dette due aux établissements privés, pour l'année académique 2017-2018, au plus tard le 31 décembre 2019.

La dette au titre de l'année 2018/2019 pour un montant qui va au-delà des 15 000 000 000 FCfa, sera inscrite dans la prochaine loi de finances initiale (LFI).

Ces mesures prises en réunion entre le ministère et le Cudopes, permettront aux étudiants orientés par l'Etat de reprendre les cours dès lundi 18 novembre.

Le ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation (Mesri) et le cadre unitaire des organisations des établissements privés d'enseignement supérieur du Sénégal (Cudopes) ont tenu une rencontre avant-hier, mardi 12 novembre, aux fins de trouver une issue sur cette crise relative aux étudiants orientés par l'Etat du Sénégal.

Le Mesri renouvelle sa disposition à apurer intégralement le reliquat de la dette due aux établissements privés, pour l'année académique 2017-2018, au plus tard le 31 décembre 2019, lit-on dans un communiqué parvenu à notre rédaction.

Cet engagement permettra, selon une source, aux étudiants orientés par l'Etat de reprendre le chemin des établissements privés d'enseignement supérieur (Epes), dès lundi prochain, le 18 novembre.

Le cadre unitaire des organisations des établissements privés d'enseignement supérieur du Sénégal semble ainsi lever son mot d'ordre de renvoyer tous les étudiants orientés par l'Etat, de rétention des relevés de notes, certificats de scolarité, diplômes et attestations etc.

«Le ministère renouvelle son engagement à travailler avec et sur l'Enseignement privé, en accompagnant les EPES.

Le ministère va continuer à prendre en charge le coût de la formation des étudiants déjà orientés dans les EPES par l'Etat du Sénégal», indique le communiqué signé par les deux parties.

Dans cette note conjointe, le ministère rappelle que les deux piliers essentiels du secteur sont constitués de l'Enseignement supérieur public et de l'Enseignement supérieur privé.

Le Cudopes, rappelons-le, réclame une dette réclame une dette de 18 milliards FCfa à l'Etat du Sénégal, au titre de la prestation de formation des étudiants orientés par le gouvernement.

Le cadre indique qu'il reste encore plus de 25% à honorer au titre de l'année 2017-2018, soit près de 3 milliards FCfa et une enveloppe de 15 000 000 000 FCfa pour l'exercice 2018-2019.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.