Afrique: De solides moyens financiers sont nécessaires à la croissance des entreprises d'Afrique francophone

communiqué de presse

Selon un nouveau rapport du Centre du commerce international (ITC), une entreprise d'Afrique francophone sur trois fait face à une mauvaise situation financière, les confrontant à des difficultés de croissance. Il ressort que la formation et les informations financières aidant ces entreprises à accéder au financement, constituent un moyen efficace pour soutenir leur croissance.

Le rapport, Promouvoir la compétitivité des PME en Afrique francophone: Favoriser l'accès au financement pour une croissance inclusive, repose sur une enquête menée auprès de plus de 9 500 entreprises de 17 pays francophones d'Afrique et a été préparé en collaboration avec la Conférence permanente des chambres consulaires africaines et francophones.

Il en ressort que les petites et moyennes entreprises sont plus susceptibles que les grandes entreprises d'enregistrer une baisse de chiffre d'affaires.

Le rapport montre que la proportion des grandes entreprises dont le chiffre d'affaires est en baisse (15%) représente moins de la moitié de celle des micros-entreprises dont le chiffre d'affaires est en baisse (34%).

La performance économique va de pair avec la situation financière. Selon le rapport, 'la grande majorité (66%) des entreprises faisant face à une situation financière délicate sont des entreprises dont le chiffre d'affaires est en baisse'.

La situation financière des entreprises dépend souvent de leur accès au financement. Or, près du quart des demandes de financement des entreprises de la région a été rejeté, principalement pour cause d'insuffisance de garantie et risque de défaut élevé.

'Les demandes de de financement des entreprises des services sont les plus rejetées (34%)', contre moins de 20% dans les autres secteurs.

Les PME représentent à elles seules plus de 90% des entreprises africaines et emploient environ 60% des travailleurs, dont une majorité de femmes et de jeunes.

Un meilleur accès au financement et une compétitivité accrue des PME pourraient accroître les opportunités et revenus des groupes sociaux défavorisés, réduisant ainsi les inégalités en matière d'emploi sur le continent.

Le savoir-faire managérial est incontournable

Le rapport met en exergue l'efficacité de la formation et l'accès aux informations financières pour contrer les difficultés d'accès au financement des entreprises.

La formation aide les PME à s'adapter aux concepts de gestion, aux systèmes comptables, aux technologies de l'information et aux techniques de production les plus récents et améliore leur capacité à générer des bénéfices et à rembourser leurs emprunts.

Le rapport indique que les principales bénéficiaires de la formation seraient les entreprises dont les demandes de financement n'ont pas abouti.

Les entreprises non financées ont en effet plus besoin de plus de formation que celles dont les demandes de financement ont été acceptées. Près de 65% des entreprises ont déclaré avoir besoin d'une formation dans le domaine managérial.

Mieux, l'étude montre que la capacité des entreprises à rembourser ou à générer des profits est liée à la qualité de leur gestion.

Près de deux tiers des entreprises dont les demandes de prêt ont été rejetées pour faible capacité à rembourser ou à générer des profits affirment avoir besoin de formation dans le domaine managérial.

Un meilleur accès aux informations financières bénéficierait également aux entreprises d'Afrique francophone. L'enquête montre que 70% des entreprises dont les demandes de financement ont été rejetées affirment avoir besoin d'informations financières, contre 60% des entreprises financées.

Les besoins sont encore plus criants en Afrique du Nord, où 73% des entreprises non financées ont déclaré avoir besoin d'informations financières, contre 49% des entreprises dont les demandes de financement ont abouti.

Le rapport s'appuie sur des données d'enquête recueillies auprès de 9 511 entreprises des pays suivants: Burkina Faso, Cameroun, République centrafricaine, Tchad, Comores, Congo, Côte d'Ivoire, République démocratique du Congo, Gabon, Guinée, Madagascar, Mali, Mauritanie, Maroc, Sénégal, Togo et Tunisie.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Commerce

Plus de: ITC

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.