Guinée: Un jeune de 19 tué lors d'une manifestation contre le 3ème mandat

Marche du FNDC : risque d'accrochage entre manifestants forces de l'ordre
14 Novembre 2019

Une nouvelle victime des manifestations vient d'être enregistrée en Guinée à l'occasion de la quatrième marche pacifique organisée par le Front National pour la Défense de la Constitution ce jeudi 14 novembre 2019.

Alpha Souleymane Diallo a été tué par balle pendant qu'il cherchait à s'échapper de l'échauffourée déclenchée entre manifestants et forces de l'ordre à Kondéboungny, dans la commune de Matoto.

Selon notre source d'information, la victime était de retour dans son quartier, quand il a coïncidé aux échauffourées qu'il voulait échapper.

Il aurait reçu une balle et il a été conduit d'urgence à l'hôpital Sino-guinéen de Kipé. Malheureusement Alpha Souleymane n'a pas survécu.

Cette mort vient s'ajouter à plus de 100 autres victimes tuées lors des manifestations en Guinée.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Aminata.com

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.