Afrique: Karaté (Shito-ryu) - L'Afrique en conclave à Abidjan

14 Novembre 2019

Les pratiquants du Shito-ryu en Afrique ont rendez-vous à Abidjan du 15 au 17 novembre, au Palais des Sports de Treichville, à la faveur du séminaire technique international de Shito-ryu qu'organise la World shito-ryu karaté fédération, section Côte d'Ivoire (Wskf-Ci).

Un séminaire placé sous l'égide de la Fédération ivoirienne de karaté et disciplines associées (Fikda) et qui sera animé par le grand maître Yasunari Ishimi, ceinture noire 10e Dan et vice-président de Wskf.

Le point culminant de cet événement, c'est le congrès constitutif de la Confédération africaine de Shito-ryu qui a lieu le vendredi au Palais des Sports. « C'est un congrès pour asseoir les bases d'une confédération », a confirmé Anicet Kpalou, secrétaire général de la Wskf-Ci.

Une dizaine de pays d'Afrique et d'Europe sont attendus à ce séminaire, au sortir duquel devrait être élu le tout nouveau représentant du Shito-ryu, en Afrique.

Outre ce congrès constitutif, les participants bénéficieront des enseignements du grand maître Yasunari Ishimi, à travers le stage prévu le samedi 16 novembre. Le clou de cette rencontre sera la 2e édition de la Coupe Ishimi Yasunari. Une compétition réservée aux catégories séniors.

« Ce sera une façon pour nous de célébrer le grand maître. Le niveau sera très élevé parce que nous voulons faire de la Côte d'Ivoire, la plaque tournante du Shito-ryu, en Afrique », a indiqué maître Baï Patrice, le précurseur du Shito-ryu et représentant de Wskf en Côte d'Ivoire. Ce sont une centaine de participants qui sont attendus par les organisateurs durant ces trois jours.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.