Afrique: Mahammed Boun Abdallah Dionne - «L'Afrique doit travailler à l'adoption d'une charte de compétences pour les métiers de la commande publique »

Le ministre d'Etat, secrétaire général de la présidence de la République, Mahammed Boun Abdallah Dionne, a présidé ce jeudi, la cérémonie d'ouverture du forum sur la commande publique organisé pour la première fois par le Réseau africain de la commande publique (Racop). Il a saisi cette occasion pour plaider pour l'adoption d'une charte de compétences pour les métiers de la commande publique.

«L'Afrique doit travailler à l'adoption d'une charte de compétences pour les métiers de la commande publique en passant par la labellisation et la reconnaissance de centres de formations de référence en Afrique.

Le Sénégal, à travers l'Autorité de régulation des marchés publics (Armp) et ses partenaires, ne ménagera aucun effort pour abriter l'un de ces centres dédiés à la professionnalisation des métiers de la commande publique », a déclaré M. Dionne.

Il n'a pas manqué de réitérer l'engagement du gouvernement à contribuer à la promotion d'un environnement transparent favorable au jeu de la concurrence pour un développement rapide et équilibré des entreprises, dans l'espace ouest africain et partout en Afrique, dans le contexte actuel de mise en place de la Zone de Libre-échange continentale africaine (Zleca).

Il estime que la création de cet environnement transparent, socle d'une politique vertueuse de concurrence à l'échelle du continent devrait se faire en tirant profit des technologies de l'information et de la communication qui offrent une palette d'innovations en matière de dématérialisation des procédures liées aux marchés publics.

Selon le secrétaire général de la présidence de la République, il nous faudra moderniser l'intervention des organes du système de la commande publique en les orientant davantage vers la digitalisation des procédures, source d'efficacité, de diligence, de réduction des coûts et surtout de renforcement de la concurrence et de la transparence.

Selon lui, dans les pays en développement, et surtout ceux qui aspirent à l'émergence, l'utilisation efficiente et rationnalisée des ressources publiques, en réalité rares et limitées, est devenue un impératif de gouvernance.

Il a rappelé que dès son arrivée à la magistrature suprême, le chef de l'Etat, Macky Sall a placé la bonne gouvernance et la transparence dans les procédures de passation des marchés publiques, au cœur de l'action de l'Etat.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Lejecos.com

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.