Togo: La CSTT et les travailleurs engagés à bannir la violence et le harcèlement dans le monde du travail au Togo

14 Novembre 2019

La Confédération Syndicale des Travailleurs du Togo (CSTT) a organisé ce jeudi 14 novembre 2019 à Lomé, une campagne de vulgarisation de la nouvelle convention N°190 de l'OIT (Organisation Internationale du Travail) sur l'élimination de la violence et du harcèlement dans le monde du travail à l'endroit des travailleurs membres des syndicats de bases.

La CSTT a, selon Amivi Essenam Adossi, chargée de l'Équité genre de cette Confédération, constaté à travers le rapport de ses membres que dans le monde du travail, il y a toute sorte d'abus.

Ainsi à travers cette rencontre, la CSTT veut aider les travailleurs à comprendre et à maîtriser le contenu de la convention N°190 de l'OIT.

" Nous voulons faire comprendre aux travailleurs le contenu de ce texte et ensuite leur dire ce que nous allons faire pour que le gouvernement togolais ratifie ce texte", a expliqué Mme Adossi.

L'occasion a également été pour les participants d'être outillés sur la recommandation 206 de l'OIT.

La convention N°190 et la recommandation 206 de l'OIT sont des instruments historiques issues de la 108ème session de la conférence internationale du travail qui enclenche le second centenaire de l'Organisation Internationale du Travail (OIT).

Ces instruments, fait savoir Akouvi Toto, inspectrice du travail à la Direction générale du travail, définissent dans un premier temps la violence et le harcèlement dans le monde du travail, ensuite la violence et le harcèlement fondés sur le genre.

Ces instruments avait-elle précisé, demandent aux Etats membres de rendre le monde du travail exempt de violence et du harcèlement.

Faut-il le souligner, la CSTT qui a bénéficié du soutien de CSI-Afrique et de Uso SOTERMUN pour l'organisation de cette campagne, compte faire des plaidoyers pour que le gouvernement ratifie la convention N°190 de l'OIT.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Télégramme228

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.