Burkina Faso: Le cyber-activiste Naïm Touré relâché «sans aucune charge»

14 Novembre 2019

« Mais nous n'allons pas rester là. Parce que c'est la liberté d'expression qui est mise en cause. La procédure de son arrestation ne respecte aucune règle »a indiqué son avocat au micro de nos confrères.

L'interpellation de Naïm Touré «faisait suite à des publications par l'intéressé sur les réseaux sociaux» et vise à concourir à la manifestation de la vérité, relativement à l'enquête ouverte qui se déroule sous le contrôle de la justice», avait expliqué la police nationale du Burkina Faso dans un communiqué.

A en croire son avocat, la police reprocherait à son client une tentative de démoralisation des forces de défense et de sécurité sur un de ses postes qu'il aurait publié sur son profil Facebook. L'activiste aurait traité les autorités en place et la hiérarchie policière et militaire de médiocre.

Son interpellation, dans la nuit de mardi 12 novembre 2019 par des agents en civils dans un véhicule banalisé selon la rumeur qui courait a mis les réseaux sociaux en émoi.

En juillet 2018, l'activiste avait déjà été condamné à deux mois de prison pour «participation à une entreprise de démoralisation des forces armées; proposition non-agréée de complot contre la sûreté de l'Etat et incitation à troubles à l'ordre public».

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fasozine

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.