Sénégal: Exposition «Fataliku» - Une lutte contre l'oubli

14 Novembre 2019

«Fataliku», c'est l'exposition dédiée à plusieurs artistes qui ne sont plus de ce bas monde, pour lutter contre l'oubli et dans un souci de mémorisation, de réhabilitation et de valorisation de leur pensée créatrice et de leurs œuvres.

Son vernissage qui a eu lieu, hier mercredi au musée Théodore Monod de l'Ifan, a été présidé par le ministre de la Culture et de la Communication, Abdoulaye Diop.

Des tapisseries, de l'acrylique sur papier et sur toile, du mixte sur toile, de l'huile sur toile, ce sont ces œuvres d'art dont les auteurs sont décédés qu'on retrouve dans une exposition au musée Théodore Monod de l'Ifan.

Intitulée «Fataliku», elle rend hommage à plusieurs artistes disparus dont Pape Ibra Tall, Iba Ndiaye, Jacob Yacouba Diallo, Mor Faye, Issa Samb.

L'exposition est organisée dans le cadre du 10e Salon national des arts visuels qui se tient à Dakar depuis le 5 novembre dernier et ce jusqu'au 20 novembre prochain.

«L'exposition s'articule sur le plan stratégique pour la revitalisation de la pratique artistique des artistes qui nous ont quittés», a expliqué hier, mercredi 13 novembre, le commissaire de l'exposition Kalidou Kassé au cours du vernissage présidé par le ministre de la Culture et de la Communication, Abdoulaye Diop.

L'exposition devra ainsi permettre de mettre en lumière la créativité sénégalaise et de se souvenir des talents qui ont marqué de leur empreinte l'art sénégalais.

«Les artistes, à travers leurs œuvres, ont toujours enrichi nos intériorités, élargi notre vision et fertilisé notre mémoire du monde par une conception harmonique de leurs créations. Ils méritent une grande attention, surtout quand ils ne sont plus de ce monde.

C'est dans le souci de mémorisation, de réhabilitation et de valorisation de la pensée créatrice et des œuvres qui témoignent de leurs véracités, que l'exposition consacrée à ces artistes est organisée et cela dans le respect de la volonté esthétique de chacun d'eux», a expliqué le peintre Kalidou Kassé.

Mieux, dit-il, «cette exposition s'ouvre au monde pour rappeler les enseignements et la pertinence des expressions.

Elle invite à une réappropriation de ces savoirs et à une revalorisation des acquis pour construire une communication porteuse d'espoir». Le vernissage de l'exposition «Fataliku» s'est déroulé en présence des membres des familles des artistes disparus.

Les œuvres «Fataliku» sont collectées auprès des familles, des proches et des collectionneurs. Prenant la parole, le ministre de la Culture et de la Communication, Abdoulaye Diop, a magnifié la créativité des artistes sénégalais qui a contribué à «rehausser» l'image de notre pays.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.