Burkina Faso: Le PAN au siège de l'ADF/RDA - «Un acte de décrispation politique» (Gilbert Ouédraogo)

Hier, 14 novembre 2019, le président de l'Assemblée nationale, Alassane Bala Sakandé, a effectué une visite au siège de l'Alliance pour la démocratie et la fédération/Rassemblement démocratique africain (ADF/RDA) à Ouagadougou. Cet acte républicain a été salué par les responsables du parti qui y ont vu une marque d'humilité et une volonté de décrispation politique.

C'est dans un siège refait, après son incendie lors de l'insurrection de 2014, que le président de l'ADF/RDA, Gilbert Noël Namdouda Ouédraogo, a reçu l'occupant du perchoir, Alassane Bala Sakandé. Celui-ci était accompagné pour l'occasion deux vice-présidents, de conseillers, de son chef de cabinet, de secrétaires parlementaires ainsi que de fonctionnaires parlementaires.

"C'est juste quelques leaders que nous avons invités, sinon la salle ne nous aurait pas contenus. L'Eléphant voit toujours les choses en grand. C'est un plaisir et un honneur pour nous d'accueillir le président de l'Assemblée nationale dans nos locaux où nous sommes depuis 2003.

Ils ont été incendiés et ont dû subir des travaux de réfection. Vous êtes des nôtres aujourd'hui et à la fin de nos échanges, nous espérons pouvoir vous donner votre carte d'adhésion", a dit, sur un ton d'humour, le président du parti en guise de souhait de bienvenue.

L'illustre hôte a précisé l'objet de sa visite qui est de rendre compte de la participation des trois députés élus sous la bannière du parti de l'Eléphant.

Selon lui, ils se sont illustrés qualitativement dans la vie du Parlement à travers les travaux en commissions et en plénières, dans les groupes d'amitié et les assemblées communautaires. "Ils s'opposent quand il le faut mais s'alignent lorsque l'intérêt de la nation est en jeu", a-t-il souligné.

Relecture du règlement intérieur pour prendre en compte les femmes, mise en place de la commission genre, ainsi que de celles dédiées à la jeunesse et au suivi des politiques publiques y compris les enquêtes parlementaires sont, entre autres, les innovations introduites sous sa houlette que le président de la représentation nationale a égrenées.

Il a enfin souligné la nécessité pour la classe politique de se donner la main dans un contexte aussi difficile que celui du terrorisme, qui menace les fondements de la nation. Après son intervention, le leader du parti du pachyderme s'est montré admiratif : "Votre geste consolide le vivre-ensemble, renforce la cohésion et la démocratie.

Beaucoup des problèmes que vivent nos Etats trouveraient leurs solutions si les leaders politiques se rendaient visite et se parlaient. Chez nous à l'ADF/RDA, la démarcation physique n'a jamais été notre affaire.

Par votre acte d'humilité, vous incarnez les valeurs du Burkindlim et contribuez à apaiser le climat politique", a-t-il souligné. Il a souhaité que le Burkina retrouve sa quiétude d'antan pour des élections apaisées en 2020.

"Si tout se passe bien, nous prendrons le pouvoir et nous suivrons votre exemple en vous renvoyant l'ascenseur", a lancé Gibert Ouédraogo à son hôte, suscitant les applaudissement de son staff.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Burkina Faso

Plus de: L'Observateur Paalga

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.