Cote d'Ivoire: SARA 2019 - Plus de 300 000 visiteurs attendus

15 Novembre 2019

L'édition 2019 du Salon international de l'agriculture et des ressources animales d'Abidjan (Sara) aura lieu du 22 novembre au 1er décembre 2019, au Parc d'exposition, à Port-Bouët, route de l'aéroport international Félix Houphouët-Boigny autour du thème : « Agriculture, intelligence et innovation technologique ».

La mise en place en cours est assurée par Voodoo Group.

Le ministre de l'Agriculture et du Développement rural, Kobenan Kouassi Adjoumani et son collègue de l'Environnement et du développement durable, Pr Joseph Séka Séka, ont effectué une visite de terrain suivie d'une conférence de presse, le jeudi 14 novembre 2019.

« Ce que nous venons de voir montre que d'ici le 22 novembre tout sera prêt. Aussi la qualité des stands est la preuve que le Sara gagne en notoriété », a indiqué le ministre Adjoumani.

Il a saisi l'occasion pour exprimer sa gratitude au Chef de l'Etat, Alassane Ouattara qui a permis la tenue de ce salon. Avant de préciser que l'ouverture du salon sera effectuée par le vice-Président Daniel Kablan Duncan.

Le Président de la République fera une visite le 25 novembre où il procèdera à la remise de matériels agricoles et la clôture sera l'affaire du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly. Dix-neuf (19) délégations ministérielles de la Cedeao et hors-Cedeao sont enregistrées.

Selon le Pr Joseph Séka séka, ministre de l'Environnement et du Développement durable, ce Sara doit permettre d'asseoir des technologies innovantes pour préserver la forêt tout en continuant l'agriculture. « L 'agriculture et l'environnement sont intimement liés. Lorsqu'on parle d'agriculture, on parle de déforestation.

Ce Sara donne l'occasion d'échanger sur les procédés d'agriculture, les nouvelles technologies pour faire une agriculture compétitive, tout en préservant la forêt parce qu'on parle de plus en plus d'agriculture intelligente, c'est-à-dire agriculture = zéro déforestation. Il s'agit de concilier les objectifs de développement agricole mais aussi de préservation de l'environnement », a-t-il soutenu.

« Ce salon est le plus grand événement du secteur avec plus de 300 000 visiteurs attendus. Pour cette 3ème édition, il y aura des innovations importantes. 1 parcours shopping ; 1 parcours business ; 1 parcours famille.

De 2 salles d'activités, on passe à 8 salles ; au Sara by night sera ajouté une partie Sara Cinéma, de 1000 élèves l'année dernière, cette année, le Sara donne l'opportunité à 2500 élèves de venir assister, une cinquantaine de stands sponsorisés offerts à une centaine de coopératives agricoles pour faire des expositions, un concours de start-up... », explique Fabrice Sawegnon, directeur général de ce salon, chargé de la partie événementiel et communication.

« Pendant 10 jours, nous allons célébrer l'agriculture. Je voudrais inviter tous les acteurs du secteur agricole à venir à ce salon. Après la cérémonie d'ouverture, il y aura plusieurs conférences scientifiques : la conférence inaugurale le 22 novembre, la journée du 23 est celle du pays à l'honneur.

Cette année, c'est la France qui a été choisie. Il y aura également des journées focus dédiées aux ministères associés à cet événement (le ministère des Eaux et Forêts, le ministère de l'Environnement et du Développement durable, le ministère des Ressources animales et halieutiques et le ministère de l'Agriculture et du Développement rural).

L'on aura également les assises du Sara consacrées au Programme national du développement agricole », a indiqué, pour sa part, Touré-Condée Djénébou, la commissaire générale du Sara.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.