Congo-Kinshasa: Parcelle querellée à la 2ème Rue Limete Industriel - une plainte à charge du pasteur Marcello Tunasi !

Le mémo de Me Alex Théophile Ngoma N'landu Mambote du 8 novembre dernier, déposé à la Cour d'appel de Kinshasa/Matete, porterait plainte contre le pasteur Marcello Tunasi, Kadima Kadima, Paul Wutshu Ilunga et Patrick Michel Katamba pour tentative de stellionat, tromperie, faux en écritures et usage de faux.

L'avocat agirait ainsi au nom de son client Lukalema Odimba Onoya dont la parcelle achetée en bonne et due forme serait vivement convoitée par l'homme de Dieu qui tiendrait à l'obtenir par tous les moyens après avoir échoué de l'acheter auprès du vrai propriétaire. Le pasteur Marcello Tunasi, affirme notre source, se cacherait derrière un faux propriétaire, en l'occurrence sieur Kadima Kadima dont il financerait et soutiendrait toutes les actions en justice contre le vrai propriétaire dans un conflit parcellaire qui n'en est pas du tout un.

Le visionnaire de l'Eglise «La Compassion» aurait même déclarée dimanche dernier lors d'un culte qu'une banque de la place lui aurait prêté 2 millions USD pour l'achat de cette parcelle dont le prix de 1.350.000USD lui aurait été proposé par le faux propriétaire qu'il soutiendrait.

L'intention de Macello Tunasi, apprend Scooprdc.net, serait de construire à cet endroit par lui envié son église, un centre de santé et même un guest-house pour ses pasteurs. Mais, seulement, l'homme serait dans une démarche de déposséder indûment un citoyen congolais dont son église fut locataire, de son bien avec les concours malveillant des autres co-accusés cités dans la plainte.

Origine du conflit

Pour une petite histoire, M. Lukalema Odimba achète le 17 janvier 1991 une portion de la concession auprès de monsieur Yala Elenge sise n° 259, 2ème Rue Limete Industriel. A Kinshasa, on appelle ça "morcellement". Pasteur Marcello Tunasi vient avec son église louer dans cette concession de Lukalema Odimba. Après un temps, il demande d'acheter cette parcelle. Proposition que rejette le propriétaire. L'autre partie de la parcelle sera vendue par après en 1994 par Yala Elenge à Kadima. C'est à celui-ci que Yala Elenge va remettre l'original du certificat pour obtenir mutation et l'établissement de deux certificats d'enregistrement, l'un au nom de Lukalema et l'autre à celui de Kadima. Mais, malheureusement sieur Kadima, selon l'avocat plaignant, va faire établir un seul certificat de toute la concession dans son ancienne configuration à son nom.

Ainsi naît un conflit parcellaire qui est encore pendant devant le tribunal. Et le financier de Kadima pour toutes les actions judiciaires serait Marcello Tunasi. Pourquoi l'homme de Dieu tiendrait-il à déposséder son ancien bailleur de son bien, lui qui prêche la bonne nouvelle de l'amour du prochain ? N'a-t-il pas de compassion comme s'appelle son église envers Lukalema Odimba ? Autant de questions qui troublent les vrais chrétiens. Dossier à suivre.

LP

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.