Congo-Brazzaville: Port autonome de Brazzaville - Quatre nouvelles grues mises en service

Les engins équipés de technologie moderne sont destinés au déchargement ainsi qu'au chargement des conteneurs et matériels lourds. Ils ont été lancés officiellement, le 14 novembre, par le Premier ministre, Clément Mouamba.

Estimées à dix millions d'euros, soit environ 6,5 milliards de francs CFA, les deux grues polyvalentes de quarante tonnes et deux autres de six tonnes ont été livrées grâce à un financement de l'Union européenne (UE). Ces installations devraient accroître la capacité opérationnelle du port et faciliter le trafic, notamment entre le Congo et ses deux voisins, la Centrafrique et la République démocratique du Congo.

Les grues de quarante tonnes sont conçues pour manipuler des conteneurs de vingt à quarante pieds, des grumes et du sable. D'après le responsable du projet, Aimé Blaise Nitoumbi, ces machines sont installées sur un quai lourd avec une course de translation d'environ 200 m. Les autres grues de taille moyenne peuvent se déplacer sur une distance de 160 m et sont également dotées d'un système d'alimentation électrique. « La manutention concerne les opérations de chargement et de déchargement de barges, et les deux qualités de grues ont la capacité de charger et décharger les barges. Leur capacité de levage est de quarante tonnes pour le travail au crochet sur toute la portée et vingt-huit tonnes pour le travail à la Beine au quai », a expliqué Aimé Blaise Nitoumbi.

En ce qui concerne les travaux de réhabilitation et d'entretien, le financement est à la charge du gouvernement congolais. En outre, l'exécutif devrait aussi investir dans l'entretien des voies navigables qui, selon l'ambassadeur de l'UE au Congo, Raul Mateus Paula, est une impérieuse nécessité.

Pour le diplomate européen, il ne saurait y avoir d'option fluviale sans que les conditions de navigabilité du fleuve soient préservées. Il a réitéré l'engagement de son institution à soutenir le développement du corridor au moyen d'une subvention de trente millions d'euros en appui au programme d'extension et de mise à niveau environnementale de l'installation portuaire. «De part et d'autre du fleuve, à l'amont comme à l'aval, l'UE appuie depuis plusieurs décennies le Service commun d'entretien des voies navigables ainsi que la Commission internationale du Bassin Congo-Oubangui-Sangha, afin d'améliorer les conditions de navigabilité et de sécurité sur les voies d'eau des pays membres de la Cicos », a-t- il indiqué.

Dans un contexte de baisse des activités portuaires à Brazzaville, le ministre des Transports, de l'aviation civile et de la marine marchande, Fidèle Dimou, a souligné de réviser le tarif portuaire jugé exorbitant, ainsi que la convention d'exploitation.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.