Ile Maurice: Affaire des coffres-forts - Ramgoolam fixé aujourd'hui

15 Novembre 2019

Journée décisive pour Navin Ramgoolam, ancien Premier ministre, ce vendredi 15 novembre. Il devrait connaître le verdict des magistrats Pranay Sewpal et Navina Parsooramen de la cour intermédiaire sur la motion présentée par son homme de loi, Me Gavin Glover, Senior Counsel.

Ce dernier réclame la radiation des 23 chefs d'accusation de limitation of payment in cash sous la Financial Intelligence and Anti-Money Laundering Act dans l'affaire de ses coffres-forts.

Cependant, en cas d'absence de Navin Ramgoolam au tribunal, le ruling devra être renvoyé. «Toute décision de la cour doit être prononcée en présence de l'accusé», indique une source proche du dossier. Mais le principal concerné a tenu à préciser hier soir qu'il serait bien présent ce matin en cour.

Victoire après victoire... en cour

Pour rappel, Navin Ramgoolam a enchaîné victoire après victoire, commençant par la cour de district de Port-Louis, celle de Curepipe allant jusqu'en cour intermédiaire.

Alors que onze accusations, dont celle de complot dans l'affaire Roches-Noires, ont été rayées, il ne reste que ce procès ayant trait à ses coffres-forts.

Voici une liste des accusations rayées contre l'ex- PM, outre celle dans l'affaire Roches-Noires :

- Trois charges de public official using his office for gratification dans l'affaire d'allocation de terrains au pandit Sungkur, aux frères Gowry et à l'acharya Sonu Kumar Jha.

- Une accusation de forgery dans la vente des bureaux du Bramer Property Fund' ;

- Une de conspiracy et une autre de blanchiment d'argent dans un emprunt de Rs 40 millions pour l'achat de son campement de Roches-Noires ;

- Deux accusations de conspiracy et une autre d'influencing public official dans le cadre du contrat alloué à Betamax ;

- Deux autres de bribery for procuring contracts dans l'affaire Dufry. Il était accusé d'avoir comploté avec Nandanee Soornack.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.