Madagascar: Ambohitsorohitra - Lancement de la construction de l'Académie des Arts et de la Culture

Le président Andry Rajoelina a procédé, hier, au lancement de la construction de l'Académie des Arts et de la Culture.

Le président Andry Rajoelina a honoré de sa présence hier la cérémonie de pose de premières pierres des travaux de construction de l'Académie des Arts et de la Culture (ANAC). Cette nouvelle infrastructure sera érigée à Ambohitsorohitra, dans l'enceinte même du Palais, juste en face du lac Anosy.

L'ANAC prodiguera des formations dédiées, entre autres, aux arts plastiques et visuels, l'art de la scène, l'art oratoire, le cinéma et la photographie, le chant et la danse mais également à la conservation du patrimoine culturel et la conservation des traditions malgaches ainsi qu'à la communication culturelle.

L'ANAC disposera également d'une grande salle d'exposition et d'une salle de spectacle qui pourra accueillir divers évènements et représentations culturelles.

A terme, l'ANAC a pour objectif de former des professionnels dans les métiers des arts et de la culture. Outre sa vocation à la formation professionnelle, l'ANAC a surtout pour objectif de soutenir et promouvoir la culture malgache. Et ce, à l'échelle internationale.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Construction

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.