Madagascar: Jirama - Peut-être le bout du tunnel

Le calvaire des usagers de la Jirama n'est pas encore près de se terminer. Les atermoiements et les fausses solutions présentées par les responsables n'ont fait qu'empirer une situation alarmante.

Il a donc fallu que le chef de l'Etat, lui-même, se penche sur le problème pour qu'une lueur d'espoir apparaisse.

L'annonce qu'il a faite hier va, espérons-le, débloquer une impasse que l'on ne s'expliquait pas. Des mesures d'urgence vont être prises pour remettre en état un circuit qui avait besoin d'être totalement rénové.

Les usagers avaient fini par être sarcastiques au fur et à mesure que les explications des responsables de la Jirama étaient avancées.

Les véritables raisons de la défaillance du système ont été passées sous silence et les limogeages de directeurs n'ont convaincu personne. Ils n'ont amené aucune amélioration de l'alimentation du circuit de distribution.

Le mécontentement ne faisant qu'empirer, le chef de l' Etat s'est donc enquis de la situation. Il a donc compris qu'il fallait prendre des décisions rapides pour remettre de l'ordre dans la maison Jirama. Il a compris qu'il y avait un certain laisser-aller dans la manière de résoudre les problèmes.

Il a donc, avec ses collaborateurs, fait une analyse de la situation et établi les mesures d'urgence à prendre. Il a commencé à les annoncer hier, mais il entrera dans les détails aujourd'hui.

Comme il avait déjà été dit auparavant, la défaillance du système vient principalement de la vétusté des infrastructures et il est urgent de les remplacer.

Les procédures sont en cours. Le problème des carburants nécessaires aux centrales thermiques doit aussi être résolu, puisque la SPM va importer ce précieux combustible. Attendons les autres annonces que le président va faire aujourd'hui pour savoir si les consommateurs vont enfin voir le bout du tunnel.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.