Gabon: Les numéros de téléphone passent de 8 à 9 chiffres

Depuis minuit, le Gabon a changé de numérotation téléphonique. La numérotation a basculé de 8 à 9 chiffres.

Selon les autorités, la nouvelle numérotation permettra au Gabon de s'arrimer aux standards internationaux et de permettre aux opérateurs d'éviter la saturation.

Dans les rues, le changement dérange et inquiète les Gabonais. Latee a patienté jusqu'aux premières heures de la matinée pour tester le changement annoncé à grand renfort de publicité : « Je suis rassurée, il est 1 heure 12 minutes. Dieu merci que l'ancienne numérotation passe toujours. J'étais un peu angoissée. »

Jusqu'à 1 heure du matin, cependant, la nouvelle numérotation n'était pas encore opérationnelle.

Un jour auparavant, le basculement de la numérotation de 8 à 9 chiffres a angoissé beaucoup de personnes : « On est habitués à nos numéros. Changer, c'est un peu difficile. »

« C'est vraiment un micmac les chiffres »

Et ils sont plusieurs, les Gabonais, à faire part de leurs inquiétudes : « J'espère que ça se fera automatiquement, ou si non, ils vont nous apprendre comment ça se passe. » « Ils ont dit qu'il fallait télécharger une application pour mettre à jour nos répertoires. Mais ce n'est pas donné à tout le monde.

Ma maman au village a déjà le téléphone qui ne prend pas l'internet. Comment elle va faire ? Ce n'est pas facile. » « C'est vraiment un micmac les chiffres. C'est une recommandation, on va essayer, on va voir ce que ça va donner. »

Selon le nouveau plan de numérotation, pour appeler le Gabon de l'étranger, en plus de l'indicatif 241, il faut supprimer le 0 qui suit et le remplacer par 6 ou 7 lorsqu'il s'agit d'un téléphone portable. Ou par un 1 pour un numéro de téléphone fixe.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.