Angola: La lutte contre la sécheresse commence vendredi à Cunene

Ondjiva (Angola) — La pose de la première pierre et l'acte de consignation pour la construction de projets structurants de lutte contre la sécheresse dans la province de Cunene auront lieu ce vendredi (15), dans la localité de Cufo, province de Cunene.

L'acte de consignation qui sera dirigée par le ministre de l'Energie et de l'Eau, João Baptista Borges, marquera le démarrage de la construction d'une centrale de captage d'eau du fleuve Cunene, ainsi que du système de pompage et du conduit de Cafu à Cuamate.

Le projet permettra le transfert d'eau du fleuve Cunene, dans la localité de Cafu, vers la zone de Shana, entre les localités de Cuamato et de Namacunde.

La construction de deux barrages, de Calucuve et de Ndúe, estimée à 200 millions de dollars, dont le financement a été approuvé par le Président de la République, João Lourenço, en avril de cette année, fait également partie du programme.

Plus de 800 000 personnes sans l'attente

Les plus de 800 000 personnes actuellement touchées par une grave sécheresse dans la province de Cunene (sud de l'Angola) espèrent que le projet de construction du barrage et de transfert d'eau sera réalisé.

Comme point de départ, l'Exécutif a défini au départ la construction du système de transfert d'eau du fleuve Cunene vers Cuamato et Namacunde.

Le système aura une station de pompage de 2 000 mètres cubes par seconde, un pipeline de 57 km et 10 chimpacas (réservoir d'eau traditionnel dans les zones rurales).

Le barrage de Calucuve aura une hauteur de 19 mètres, une longueur de 1 829 mètres et une largeur de 100 mètres dans les parties supérieure et inférieure, avec une capacité de stockage de 100 millions de mètres cubes d'eau provenant du bassin de Cuvelai.

Son canal d'adducteur en béton gravé à partir du cours naturel de la rivière Cuvelai aura une distance de 111 km et une superficie irrigable de 2 600 hectares / an, qui sera bénéfique à plus de 80 000 personnes et à 182 000 têtes de bétail.

À son tour, le barrage de Ndúe, qui sera construit dans la municipalité de Cuanhama, aura une hauteur de 26 mètres, une longueur de 1 288 et un volume de stockage de 145 millions de mètres cubes d'eau à partir de la rivière Cuando.

Il comprendra 15 chimpacas et un canal d'adducteur associé de 75 km, bénéficiant à 55 000 personnes, 600 000 têtes de bétail et un champ agricole de 9 200 hectares dans les localités de Luapua, Londe et Embundo.

Une fois ces travaux terminés, les habitants de Cunene qui, depuis octobre 2018, vivent la dure réalité du manque d'eau et de nourriture, du fait du manque de pluie, verront leur situation améliorée et reprendront leur activité agro-pastorale, la plus pratiquée dans cette région.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.