Algérie: Premiers flocons de neige à Bouira - Tikjda retrouve sa blancheur hivernale

Bouira — La station climatique de Tikjda, perchée à plus de 1.400 mètres d'altitude, et située à une trentaine de km au Nord-est de la ville de Bouira, a retrouvé depuis quelques jours sa blancheur hivernale après la chute enregistrée des premiers flocons de neige dans la région, a-t-on constaté.

En effet, les montagnes surplombant le site du Centre national de sport et de loisir de Tikjda (CNSLT), sont tous recouverts de neige, annonçant la rudesse de la saison hivernale dans cette station touristique, qui accueille chaque année des milliers de visiteurs issus des différentes wilayas du pays, en quête de loisir et de villégiature.

La blancheur de la poudreuse domine les brumes et les brouillards survolant les hauteurs du site. Malgré le froid glacial, qui régnait sur la station et ses coins environnants, les touristes et visiteurs n'ont pas hésité à s'y rendre pour découvrir et admirer davantage les féeriques paysages que leur donne dame nature à Tikjda.

Lire aussi: Chutes de neige sur les reliefs dépassant les 1000 mètres d'altitude

"Je me rends chaque jour à Tikjda, surtout avec le retour de la neige, c'est magnifique. On se rend en groupe avec mes amis pour passer d'agréables moments au milieu de la neige et du froid. Tikjda en hiver est un autre monde à découvrir", a confié à l'APS Mourad, un trentenaire en compagnie de ses amis en route vers Tikjda.

Les premières chutes de neige sur les hauteurs de Tikjda et sur l'ensemble des montagnes du Djurdjura a attiré un grand nombre de visiteurs durant ces cette semaine. La plupart d'entre eux ont afflué vers le CNSLT afin d'avoir toutes les commodités nécessaires. Plusieurs autres ont préféré se rendre au chalet du Kef, non loin du CNSLT.

"Nous avons reçu beaucoup de gens ici ces trois derniers jours. D'autres ont été accueillis au chalet du Kef. C'est le début de la saison hivernale à Tikjda, c'est tout le monde qui cherche à profiter de ces moments de loisirs en haute montagne", a indiqué à l'APS Mohandameziane Belkacemi, chargé de la communication au CNSLT.

Le centre prêt à accueillir ses hôtes

A l'intérieur de la salle de réception du premier hôtel dont dispose la station de Tikjda, l'agent d'accueil n'a pas cessé de répondre à chaque fois aux appels téléphoniques en provenance des personnes et familles qui cherchent à réserver des chambres en prévision d'un séjour à Tikjda.

"Nous recevons des dizaines d'appels chaque jour. Les gens veulent venir passer des courts séjours ici notamment en ces jours d'hiver et de neige", a avoué l'agent. "La majorité des clients sont des familles en quête de loisir et de détente", a-t-il dit.

Le CNSLT a tout mis en place afin de fournir toutes les commodités nécessaires aux hôtes de la station. "Tout est en place pour accueillir nos visiteurs. Nous avons également des activités d'animation pour les familles et pour les enfants, ainsi que des activité sportives et de détente comme les randonnées et des soirées artistiques", a relevé M. Belkacemi.

Le Centre de Tikjda jouit d'une capacité globale de 460 lits, et compte réceptionner d'ici au mois de mai prochain un autre hôtel en phase finale de réaménagement d'une capacité 160 lits, selon les détails donnés par le même responsable.

Tikjda veut réhabiliter ses remontées mécaniques

Inscrit en 2016, le projet annoncé alors par le ministère de la Jeunesse et de sport (MJS) pour la réhabilitation des télésièges reliant le CNSLT de Tikjda au Chalet du Kef est toujours gelé. Une station montagneuse et touristique à l'image de Tikjda a besoin de remontées mécaniques afin de dynamiser l'activité et de faciliter le déplacement des touristes et visiteurs.

"La réhabilitation de ces téléphériques, complètement dégradées et abandonnées, est plus que nécessaire pour une station comme Tikjda, qui recèle d'importantes potentialités touristiques dont nous devons en tirer profit", a souligné M. Belkacemi.

Le déplacement des personnes d'un site à un autre est très difficile notamment en hivers et en période de neige. "Nous sommes en train d'œuvrer pour relancer cet important projet plusieurs fois annoncé, mais qui tarde toujours à se concrétiser", a-t-il regretté.

Selon une étude précédente réalisée par le CNSLT et visant à "convaincre" le MJS de la pertinence de la réhabilitation de ces remontées. Une enveloppe financière de 700 millions de DA suffira pour la réalisation de cette opération, qui redonnera à la station son lustre d'antan. "D'après la même étude, il a été établi qu'à raison d'un ticket à 100 ou 150 DA, cette structure pourrait rapporter annuellement plus de 200 millions de dinars", a estimé M. Belkacemi.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Algérie

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.