Burkina Faso: Education de qualité - Des encadreurs pédagogiques du primaire et du secondaire outillés

15 Novembre 2019

Le Ministère de l'éducation nationale, de l'alphabétisation et de la promotion des langues nationales en collaboration avec l'Agence urgence de la francophonie (AUF) et des experts venus de France et de l'université Norbert Zongo de Koudougou a organisé, un atelier de formation de deux semaines sur l'observation et l'analyse des pratiques enseignantes, le lundi 4 novembre 2019 à Ouagadougou.

La question de la qualité de l'éducation préoccupe tous les acteurs et les bénéficiaires de l'offre éducative. On note par ailleurs que malgré la prise en charge des cadres de formations existants, les résultats scolaires sont en deçà des attentes. Pour relever le défi le ministère de l'éducation nationale, de l'alphabétisation et de la promotion des langues nationales et ses partenaires ont pris l'engagement de proposer un plan de renforcement de capacités des acteurs à travers le programme Appui à la professionnalisation des pratiques enseignantes et au développement des ressources (APPRENDRE). Dans cette dynamique, le ministère en charge de l'éducation a organisé, un atelier de formation à l'observation et analyse des pratiques enseignantes qui est un volet du projet APPRENDRE.

Au total une cinquantaine de participants, tous des encadreurs pédagogiques du primaire et du secondaire a pris part à ladite formation prévue pour durer deux semaines. L'objectif de cet atelier est d'accompagner les cadres des ministères à mieux identifier les difficultés des enseignants et des élèves au niveau de l'enseignement-apprentissage. En se basant sur l'observation des pratiques de classe effectives et dans une démarche d'analyse compréhensive du processus enseignement-apprentissage.

Selon la directrice générale de l'Encadrement pédagogique et de la formation initiale et continue (EPFIC), Aminata Ouédraogo, le programme APPRENDRE s'inscrit dans le cadre d'une réponse innovante au défi de la qualité de l'éducation dans des pays francophone en Afrique. Son objectif principal sera de renforcer la capacité des ministères en charge de l'éducation primaire et collège des pays ciblés à accompagner efficacement leurs enseignants et à renforcer leurs pratiques professionnelles, a-t-elle lancé. Elle a indiqué que le présent atelier concerne la mise en œuvre d'un volet du projet APPRENDRE, l'observation des pratiques enseignantes. De façon spécifique, il s'agira pour les participants au cours des travaux de s'approprier les notions, les enjeux et les outils de l'analyse de pratiques professionnelles basées sur l'observation et pratiquer les démarches de l'analyse de pratique professionnelles en distinguant observation, analyse et évaluation, a ajouté Aminata Ouédraogo. A l'entendre, parmi les déterminants de la qualité de l'éducation, la formation professionnelle de l'enseignant et de l'encadreur est l'un des facteurs explicatifs importants. C'est pourquoi, au regard des objectifs assignés à cet atelier Mme Ouédraogo a exhorté les uns et les autres à travailler dans le sens du « donner recevoir » en ayant en tête un engagement dans un processus d'amélioration de la qualité de l'éducation.

(Collaborateur)

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Burkina Faso

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.