Cameroun: Samuel Eto'o tacle Patrick Mboma qui lui répond

Echanges verbales depuis jeudi entre deux légendes camerounaises via medias interposés. C'est Samuel Eto'o, comme à son habitude, qui a allumé la première mèche.

Dans une interview en simultanée sur plusieurs télévisions du Cameroun jeudi, l'ancien Pichichi de la Liga relevait les conditions du dépôt de candidature au poste de sélectionneur du Cameroun de Patrick Mboma.

« Je reproche à Patrick plusieurs choses. Tu ne peux pas critiquer un entraineur qu'il n'a pas d'expérience et dans le même temps, toi aussi sans expérience tu viens postuler au même poste. Il y a quelque chose qui ne va pas là« , a notamment déclaré Eto'o.

Derrière, les réseaux sociaux se sont enflammés. Toujours aussi sobre, Mboma est intervenu avec un « le chien aboie, la caravane passe » sur son compte Twitter.

LE CHIEN ABOIT, LA CARAVANE PASSE...

- Patrick Magic MBOMA (@MBOMAPatrick) November 15, 2019

Eto'o a de nouveau répondu derrière avec : « Apparemment la caravane a eu un moment pour faire un commentaire. Mon conseil reste valable« .

Apparemment la caravane a eu un moment pour faire un commentaire 😂😂😂😂mon conseil reste valable.savoir te 🤐 pic.twitter.com/iKVfgriF1l

- Samuel Eto'o (@setoo9) November 15, 2019

Ambiance...

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Africa Top Sports

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.