Ile Maurice: Nouvelle norme comptable - Les pertes de MK alourdies de Rs 696 millions

15 Novembre 2019

La direction et les actionnaires de la compagnie aérienne nationale, Air Mauritius (MK), se souviendront pendant longtemps du bilan des opérations du deuxième trimestre de l'exercice financier qui va du 1er juillet au 30 septembre 2019. La raison est que l'application de la nouvelle norme comptable, appelée IFRS 16, depuis le début de l'année, a contribué à gonfler les pertes de la compagnie par Rs 695,8 millions ou 17 millions d'euros, en se basant sur le taux de change du jour, soit un euro à Rs 40,73.

Si l'application de cette norme était exclue du bilan financier de MK comme cela a été le cas jusqu'ici, les pertes du groupe seraient passées de 2,7 millions d'euros à 1,3 millions d'euros. Avec son application, les pertes envisagées passent de 1,3 millions d'euros à 18,3 millions d'euros soit une hausse de 17 millions d'euros.

Louer plutôt qu'acheter

La nouvelle norme, l'IFRS 16, a été recommandée par l'International Financial Reporting Standard Foundation dont la principale préoccupation est de veiller que les comptes d'une société représentent une photographie exacte de sa situation financière tant au niveau de ses ressources que de ses dettes.

Cette détérioration purement technique du bilan financier provient de l'option choisie par Air Mauritius de louer plutôt que d'acheter les appareils qu'elle loue actuellement. Qu'à cela ne tienne, même sans le poids des obligations de ces avions loués, MK ne fait certes pas de profits mais elle est quand même parvenue à réduire ses pertes de 2,7 millions d'euros à 1,3 millions d'euros.

La zone des opérations, qui constitue le meilleur moyen de jauger les perspectives d'une société à réaliser des bénéfices, indique qu'au second trimestre, les coûts sont passés de 141,5 millions d'euros à 132,1 millions d'euros soit une baisse de 9,3 millions d'euros.

Prix du carburant

Cette baisse provient surtout de celle des prix du carburant, du déploiement plus adapté de la capacité par rapport à l'évolution de la demande et des initiatives prises pour réduire les coûts, soutient une note d'explication de la direction d'Air Mauritius. Pour obtenir des résultats probants au niveau des opérations, MK a institué un comité qui gère et pilote l'évolution de tous les coûts. Une initiative qui rapporte déjà les fruits escomptés.

Air Mauritius parviendra-t-elle à chasser les pertes, si on exclut l'impact sur ses opérations de cette nouvelle norme comptable ? Le pari n'est pas gagné d'avance quand on lit une note d'explication sur les tenants et aboutissants de ce bilan financier. Elle mentionne une perspective confrontée à de nombreux défis, dont les difficultés des marchés où opère Air Mauritius, dont la Grande-Bretagne, elle-même confrontée à une sortie tumultueuse de l'Union européenne et la volatilité du taux de change euro/dollar, un phénomène duquel MK ne peut malheureusement pas s'extirper.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.