Angola: L'UCAN dispose d'une clinique juridique pour qualifier des étudiants

Luanda — La Faculté de Droit de l'Université Catholique d'Angola dispose d'une clinique juridique, qui a déjà formé 70 étudiants et plus de 50 fonctionnaires publiques sur les questions relatives aux droits de l'homme, dans le but leur doter des connaissances pratiques , de manière à avoir l'accès aux pièces de procédure, en particulier ceux qui souhaitent suivre la formation médico-légale.

Selon la doyenne, Marcia Nigiolela, la clinique est née du fait que le diplôme en droit a un degré élevé de théorisation et que souvent les étudiants quittent la faculté sans avoir l'accès aux pièces de procédure, ainsi qu'à sa méthode d'élaboration.

"Nous voulons que le juriste diplômé de l'Université catholique soit différencié dans le marché, car il aura des bases en termes de comparaison des programmes académiques par rapport aux autres qui n'ont pas cette offre pratique dans leur formation, outre la qualité", a-t-il souligné.

Il s'agit d'une espèce de formation complémentaire qui vise à combler l'absence de l'aspect pratique pour ceux qui souhaitent suivre une formation médico-légale, et que les intéressés devraient se candidater et se soumettre à une formation complémentaire à cet effet.

Le cours est gratuit et fonctionne comme une qualification professionnelle dans laquelle les candidats après l'obtention du diplôme peuvent faire des consultations juridiques aux communautés.

Marcia Nigiolela parlait à la fin des journées scientifiques organisées par l'UCAN, au cours desquelles un hommage a été rendu au professeur França Van-Dúnem, cofondateur de l'institution, pour sa contribution à la formation du personnel angolais dans le domaine de Droit.

L'hommage s'inscrivait dans les célébrations des vingt ans d'existence de l'UCAN, marqués par l'organisation des journées scientifiques dans la Faculté de Droit, sous le slogan "Présent et Futur de la juridiction internationale, civile, administrative et fiscale en Angola".

Ont participé à ces journée, des orateurs nationaux et étrangers, venus notamment du Portugal, qui ont abordé des questions telles que les défis actuels du droit international public, le recrutement et la formation des juges et des magistrats du Ministère Public, entre autres.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.