Cameroun: Projet filets sociaux - Place à la 12e tranche

Les 1500 bénéficiaires de ce projet de la Banque mondiale, relevant de la commune de Yaoundé II ont reçu chacun 80 000 F mercredi et hier.

La mine joyeuse, Chetou Moussa brandit fièrement l'enveloppe de 80 000F qu'elle vient de recevoir dans le cadre du projet Filets sociaux de la Banque mondiale (Bm). Initiée à la fabrication et à la vente de savon de toilette depuis deux ans, elle compte, grâce à cette tranche, renforcer son capital et agrandir son affaire. Au sujet de l'impact de ce projet sur le quotidien de sa famille, elle répond sans ambages : « Grandement bénéfique. Je réussis à assurer les charges de la maison comme l'alimentation et la scolarité de mes trois enfants qui n'allaient pas tous à l'école ».

Pour cette riveraine de la commune de Yaoundé II, comme pour les 1500 ménages bénéficiaires des transferts monétaires ordinaires dans le cadre du projet Filets sociaux, ce paiement représente, d'après Michelin Njoh, coordonnateur national du projet, le 12e et dernier paiement du cycle 2 estimé à 360 000F par personne. D'après Carole Biloa, opératrice de terrain au sein de l'unité de gestion du projet dans la commune, cette phase a été satisfaisante. « Sur les 1500 bénéficiaires, 1100 ont développé des activités génératrices de revenus et le reste a juste amélioré les activités qu'ils menaient déjà et partant, leurs conditions de vie. Ils se sont montrés assidus aux séances de formation et attentifs aux orientations des consultations », a-t-elle déclaré.

Une descente de terrain au quartier Tsinga, lieudit Ecole de Police, a permis de constater l'important changement dans la vie des bénéficiaires. Des boutiques et autres étals achalandés d'accessoires de couture, de vivres frais et secs. Rien de grandiose mais de quoi redonner du sourire aux familles qui disent avoir pu mieux se loger et régler les problèmes de scolarité et soins hospitaliers. Depuis 2017, le projet a sélectionné 1500 familles pauvres dans la commune de Yaoundé II.

Après une formation aux petits métiers tels que la teinture et la fabrication des produits cosmétiques, les bénéficiaires reçoivent du projet 20 000F tous les deux mois et 80 000F le 12e mois. Certains bénéficiaires ambitionnent d'agrandir leur commerce à l'issue du projet. Initié au départ par le gouvernement, le projet Filets sociaux a commencé avec une phase expérimentale de 2000 bénéficiaires dans deux communes et dans deux régions en 2013. La Banque mondiale s'est associée à l'initiative et au cours de la période 2015-2019. Elle a mis des moyens pour que le nombre de bénéficiaires passe à 82 000 dans 36 communes. 4,5 milliards de F ont été investis en 2019.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.