Congo-Brazzaville: Réformes du secteur public - Une mission d'évaluation de la Banque mondiale séjourne au Congo

L'institution de Bretton Woods finance la mise œuvre du Projet des réformes intégrées du secteur public (Prisp) dans le pays. Ses experts sont venus sur place à Brazzaville et l'intérieur du pays pour évaluer les progrès réalisés un an après le lancement du projet.

Conduite par le spécialiste en secteur public et chargé de projet à la Banque mondiale, Jean Mabi Mutumba, la mission d'inspection vise à faire un constat sur l'état d'exécution du Prisp. En effet, la séance d'échange qu'elle aura avec les cadres locaux va porter essentiellement sur le programme de travail et le budget annuel (PTBA) 2020 et sur les indicateurs du projet. Au cours de cette mission ayant débuté le 11 novembre, il sera aussi question d'examiner l'état d'avancement du projet, d'échanger sur le processus de finalisation du PTBA et sur une possible révision des indicateurs des activités à proposer.

Pour ce faire, la délégation de la Banque mondiale prévoit de rencontrer les responsables de tutelle du projet, notamment le ministère du Plan, de la Statistique de l'Intégration régionale, ainsi que différentes autres structures bénéficiaires.

Par ailleurs, la visite s'étendra dans la partie nord du pays, plus précisément dans les départements de la Sangha et la Likouala. Cela permettra d'identifier les besoins de renforcement des activités des directions départementales de l'Economie forestière chargées de la mise en œuvre de la Redd +.

Signalons que les résultats attendus de cette mission visent à renforcer le dispositif de suivi des activités pour un respect du chronogramme, du budget alloué au projet et l'amélioration de la performance. Le Prisp est une initiative du gouvernement financé par la Banque mondiale à hauteur de quarante millions de dollars, soit 23,445 milliards de francs CFA pour une durée de cinq ans, allant de 2017 à 2022.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.