Ile Maurice: Medaven Armoogum, RO du No 5 - «Les bulletins ont été rangés à l'aide d'une règle selon mes instructions»

16 Novembre 2019

Il avait demandé aux fonctionnaires de bien ranger les bulletins dans les urnes de sorte à ce que ces derniers prennent le moins d'espace possible.

Le but était d'économiser sur le nombre de boîtes car la salle devant contenir toutes les urnes était petite. Me Medaven Armoogum s'est expliqué, aux côtés du commissaire électoral Irfan Raman, au sujet de la photo qui circule en ce moment démontrant les bulletins parfaitement rangés dans une urne sous scellée.

C'est le commissaire électoral lui-même qui affirme avoir jugé nécessaire de réunir la presse afin d'expliquer ce qui s'est réellement passé dans la circonscription No 5 où cette photo a été prise. Le rendez-vous avait été donné à la commission électorale à Port-Louis ce samedi 16 novembre.

«Nous sommes conscients que cette photo peut créer des doutes dans la tête des Mauriciens. C'est pour cela que nous avons demandé à rencontrer la presse. Il faut comprendre que les Returning Officers de chaque circonscription ont la charge exclusive du déroulement du jour du vote dans leur circonscription respective. C'est pour cela que j'ai demandé au Returning Officer du No5 d'être présent», ajoute le commissaire électoral.

Medaven Armoogum a, pour sa part, expliqué qu'il y avait dans sa circonscription, 65 115 électeurs enregistrés et 50 193 votants. «C'est une circonscription qui compte le plus grand nombre d'électeurs. Et parallèlement, il y avait 83 candidats... Nous savions donc qu'il y avait un risque que dans l'après-midi, les boîtes soient remplies et qu'il aurait fallu d'autres boîtes. Il y avait donc des urnes en réserve. Mais j'avais donné des instructions que ces urnes ne seraient utilisées uniquement sous ma supervision et qu'il fallait tout faire pour que les bulletins soient pliés de sorte à prendre le minimum d'espace dans les boîtes», poursuit le Returning Officier. Munis d'une règle, les fonctionnaires ont donc procédé au rangement des bulletins dans les urnes.

«Je peux dire que cette photo qui est en circulation est authentique car j'ai moi-même vu cette boîte le jour du vote et j'ai même félicité une fonctionnaire d'avoir rangé les bulletins de la sorte. Elle avait très bien suivi mes instructions. Je peux vous dire qu'il n'y avait pas qu'une boîte mais plusieurs autres comme celle-ci. Et tout s'est fait devant les agents qui étaient présents ce jour-là. Personne n'a contesté», rajoute Me Medaven Armoogum.

Dans la tranche des questions de la presse, Irfan Rahman, a pour sa part, défendu les fonctionnaires ayant travaillé pour ces élections. «Ce sont des fonctionnaires qui ont des années d'expérience. Nous avons reçu plusieurs appels d'eux ces derniers jours. Certains ne veulent plus travailler pour les prochaines élections», affirme le commissaire électoral.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.